Deux nouvelles greffes de cornée au CHU de Marrakech

Une première et pas des moindres. Une greffe de cornée, la première du genre à l’échelle de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz, vient d’être réalisée au Centre hospitalier universitaire (CHU) Mohammed VI de Marrakech. Grâce à cette greffe, la patiente, âgée de 65 ans a recouvré la vue. «L’opération qui a duré 90 minutes s’est très bien déroulée. La patiente est en parfaite santé. Il est vrai que l’intervention n’a pas été facile dans la mesure où la patiente n’a qu’un seul œil. Elle a perdu l’œil gauche durant son enfance, ce qui a eu pour conséquence, de développer une dystrophie de la cornée de l’œil droit qui l’a rendue malvoyante», affirme Pr Abdel Jalil Moutaouakil, chef du service d’ophtalmologie au CHU Mohammed VI de Marrakech.
Cette intervention chirurgicale dirigée par Pr Moutaouakil a nécessité une équipe médicale composée de deux professeurs en ophtalmologie et de deux professeurs assistants en anesthésie ainsi qu’un personnel médical et paramédical. L’opération en question a consisté à remplacer la cornée malade par une autre, saine, d’un donneur décédé. «La greffe a pu être réalisée grâce à un don de greffon de l’Agence française de biomédecine», souligne Pr Moutaouakil. Et de poursuivre: «l’opération, d’un montant de 30.000 DH, a été réalisée gratuitement».
Après le succès de cette première greffe, d’autres opérations auront lieu au CHU Mohammed VI de Marrakech. «Nous allons réaliser deux greffes de cornée au cours de la semaine. Nous devrions recevoir dès mercredi ou jeudi les greffons de l’agence française de biomédecine», précise Pr Moutaouakil. Auparavant, une greffe de cornée a été réalisée avec succès au CHU Hassan II de Fès, au profit de deux malvoyants. Ces derniers étaient atteints de kératocône, une déformation de la cornée qui engendre des troubles de la vision.
En mai dernier, une équipe médicale franco-marocaine avait également réalisé avec succès au sein du même CHU, une implantation cochléaire sur un enfant de 7 ans atteint d’une perte d’audition profonde. Cette opération, la deuxième du genre à Fès, a été réalisée par l’équipe chirurgicale du service d’ORL, nouvellement installé au sein du nouveau Complexe hospitalier. Les greffes de cornée permettent ainsi à de nombreux patients de retrouver une bonne vision alors qu’ils étaient porteurs d’une opacité de la cornée qui les rendaient, sinon aveugles, du moins malvoyants. Mais encore faut-il disposer de cornées. Chaque année, seulement 150 malades bénéficient d’une greffe, un chiffre dérisoire comparé à la demande sans cesse croissante. Pour répondre à la demande, 3.500 greffes doivent être réalisées annuellement. Conséquence : les Marocains sont contraints de se faire greffer en Tunisie, France, Espagne, Egypte ou Arabie Saoudite.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *