Driss Lachguar : «L’USFP n’est pas en déclin»


ALM : Des informations relayées par la presse indiquent que l’éditeur du livre de Ghassan Amrani a subi des pressions pour restreindre sa publication. Qu’en pensez-vous ?
Driss Lachguar : L’exactitude ou l’inexactitude de l’existence des pressions concerne en réalité la société qui a édité cet ouvrage. En ce qui me concerne, je suis en principe solidaire avec l’éditeur de l’ouvrage de Ghassan Amrani. J’ai vraiment peur que la censure dont les éditions font l’objet prend des formes plus évoluées notamment à travers l’interdiction directe. Il s’agit là d’une nouvelle forme de répression. C’est une interdiction qui se fait à travers le capital et donc prive l’écrivain des moyens financiers. De ce fait, les bruits courent à propos d’un projet concernant les sociétés de distribution des journaux et des ouvrages. Je suis contre l’interdiction des ouvrages. Et je tiens à préciser qu’il ne s’agit là que de ma première position face à la situation. Elle n’a rien à voir avec l’exactitude ou l’inexactitude de ce qui a été dit à propos des causes de l’interdiction de cet ouvrage.

Que pensez-vous de l’ouvrage de Ghassan Amrani?
Je ne peux pas émettre de commentaire sur un ouvrage que je n’ai pas encore lu. Ce n’est pas éthique. Mais, je pense que cet ouvrage apporte une valeur ajoutée à la recherche scientifique au Maroc. Il traite d’un sujet qui constitue toujours un tabou au Maroc, à savoir l’analyse scientifique de la vie interne des partis politiques marocains. Il faut signaler dans ce cadre que l’USFP a toujours été leader dans ce sens. Nous encourageons toute initiative de la recherche scientifique. Il est intéressant de traiter des outils organisationnels des partis politiques, de leur vie interne. Je pense que si l’ouvrage de Ghassan Amrani arrive à établir cette analyse, il aura dans ce cas réussi sa mission.

Ghassan Amrani affirme que l’USFP est en déclin. Que répondez-vous à cela ?
Comme je viens de le préciser, je ne vois pas comment je pourrais donner mon avis à propos d’un ouvrage dont je n’ai pas eu l’occasion de découvrir le contenu.

Et que dites-vous de certains analystes qui affirment que l’USFP est réellement en déclin?
Rien que le fait que l’USFP soit au cœur du débat des chercheurs et des médias montre que ce parti n’est pas en déclin. Je vous rappelle que dans les années 1970, très peu de membres participaient aux réunions du parti alors qu’aujourd’hui le parti s’étend du nord au sud et de l’est à l’ouest du Maroc. Personne ne peut minimiser le rôle que joue ce parti dans la vie politique au Maroc. Certes, il y a eu des échecs, mais il y a eu également plusieurs succès qui n’ont été traités par personne. Il faut garder à l’esprit, en outre, que l’USFP fait l’objet de manœuvres diaboliques qui tendent à porter atteinte à toutes ses valeurs nobles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *