Espagne : deux inculpés du 11 mars jugés pour trafic de drogue et d’explosifs

Emilio Suarez Trashorras, un ancien mineur des Asturies (nord) et son beau-frère, Antonio Toro Castro, comparaissent devant l’Audience provinciale des Asturies avec 18 complices présumés, ont rapporté les médias espagnols.

Ils encourent chacun 17 ans de prison pour "trafic de drogue et trafic d’explosifs". Leur interrogatoire est prévu jeudi. Les deux hommes avaient été interpellés en juillet 2001 lors d’une opération de police baptisée "Pipol", au cours de laquelle avaient été démantelé un réseau régional de trafiquants de drogues et d’explosifs. La police avait notamment saisi 86 kilos de haschich et 16 bâtons de dynamite Goma-2, la même que celle utilisée trois ans plus tard par les auteurs présumés des attentats contre les trains de banlieue de Madrid et lors du suicide collectif de sept d’entre eux le 3 avril suivant (8 morts dont un policier).

Mais en 2001, elle avait surtout enquêté sur la provenance de la drogue et non des explosifs. Une négligence lourde de conséquences car l’enquête sur les attentats du 11 mars a ensuite mis en cause Trashorras comme le fournisseur présumé de la dynamite utilisée contre les trains de banlieue Madrid.

Selon l’accusation, il récupérait des bâtons de dynamite dans un dépôt de la mine où il avait travaillé et en aurait revendu une partie à des Marocains inculpés pour ces attentats, avec lesquels il était en relation dans le cadre de ses trafics de drogue. José Emilio Suarez Trashorras est celui des 29 inculpés du dossier des attentats de Madrid qui risque la plus forte condamnation à l’issue du procès qui devrait débuter en février à Madrid.

Il devra répondre de 191 assassinats terroristes, de la mort d’un policier tué le 3 avril lors du suicide à l’explosif de sept présumés auteurs à Leganès (sud de Madrid), et de 1.755 tentatives d’assassinats, qui, cumulés à des délits annexes, pourraient lui faire encourir jusqu’à 32.489 ans de prison.

Son beau-frère, Antonio Toro Castro, sera jugé pour collaboration avec un groupe terroriste.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *