Événement : Fathallah Arsalane conseille au PJD de rester dans l’opposition

Le porte-parole du mouvement islamiste d’Al Adl Wal Ihssane, Fathallah Arsalane, estime, dans une déclaration à notre rédaction, que l’unique nouveauté des élections est le score obtenu par le PJD.
« Nous estimons que l’unique nouvelle donnée apportée par ces élections est le résultat obtenu par le PJD. Un résultat qui ne nous étonne pas puisque nous avons toujours dit que si les élections sont organisées dans la transparence, la majorité serait obtenue par la tendance islamiste », affirme-t-il. En ce qui concerne un éventuel soutien « indirect » de son mouvement aux candidats du PJD, Arsalane dément toutes les rumeurs à ce propos, mais explique « qu’il existe une base commune entre les deux mouvements et il est fort probable que le PJD ait bénéficié de cela ».
S’agissant du choix entre la participation au gouvernement ou le positionnement dans l’opposition, Arsalane conseille au PJD de ne pas participer à l’exécutif. « Nous préférons que nos frères du PJD ne participent pas au gouvernement car ils seront discrédités puisqu’ils n’auront pas la possibilité de réaliser ce qu’ils ont promis à leurs électeurs. Par contre, dans l’opposition, leur voix sera plus écoutée et la couleur islamiste s’imposera plus », dit-il.
Pour ce qui est des projections de son mouvement en ce qui concerne la participation au processus démocratique et sa transformation en parti politique, le porte-parole d’Al Adl Wal Ihssane rappelle que son mouvement n’est pas contre cette participation. « On a tendance à croire que c’est Al Adl Wal Ihssane qui ne veut pas se transformer en parti politque, alors que l’on oublie que ce sont les autorités qui ne veulent pas cela…et s’il y a une réponse affirmative à notre demande de 1981, nous entrerons dans la vie politique, mais sans faire de concessions sur nos principes », a-t-il conclu.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *