Forum du développement humain : le Maroc déterminé à asseoir une économie durable

Forum du développement humain : le Maroc déterminé à asseoir une économie durable

L’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) est une expérience marocaine, faite par les Marocains et pour les Marocains. C’est ce qu’a affirmé, lundi 1er novembre, SM le Roi Mohammed VI. Dans un message adressé au Forum du développement humain et dont lecture a été donnée par Taib Cherkaoui, ministre de l’Intérieur, SM le Roi a indiqué que l’INDH «à laquelle Nous avons tenu à insuffler l’esprit de citoyenneté marocaine responsable, tant dans sa conception, que dans sa configuration et ses éléments constitutifs, constitue une véritable singularité marocaine et un symbole fort de la capacité de notre pays à innover, à s’attaquer au déficit social». Les travaux du Forum du développement humain se sont ouverts, lundi 1er novembre, à Agadir, avec la participation de plus de 1.700 personnalités, dont près de 300 personnalités étrangères venues d’Europe, d’Afrique, d’Asie et d’Amérique. Le Souverain a indiqué que grâce à sa philosophie novatrice et à sa démarche participative inédite, l’INDH a permis d’accélérer les transformations sociales au niveau des territoires cibles, de garantir les conditions d’une vie digne aux populations et de renforcer leur confiance dans l’avenir. «Aussi, et en vertu de son mode de gouvernance innovant, fondé sur la proximité, la participation et la transparence, l’INDH a instauré une simplification dans les procédures se traduisant par une souplesse accrue dans la gestion des politiques publiques», a relevé le Souverain. SM le Roi s’est félicité que «cette expérience pionnière a permis le lancement de plus de 22.000 projets de développement au profit de 5 millions de bénéficiaires, pour une enveloppe budgétaire dépassant les 10 milliards de dirhams, ainsi que la création de plus de 3400 Activités Génératrices de Revenus, générant 40.000 emplois et, partant, l’insertion effective dans le circuit économique des personnes démunies». Le Souverain a fait observer que cette Initiative, qui traduit la philosophie sociale de SM le Roi, «a contribué fondamentalement à dynamiser le tissu associatif local dont plus de 5000 associations accompagnent ces projets de développement». «En dépit de ces avancées incontestables, Nous sommes conscient que cette expérience a montré certaines limites qui sont naturellement inhérentes à tout projet novateur d’une telle envergure. D’où Notre volonté d’en assurer le suivi sur le terrain, ainsi que l’évaluation continue, à diverses étapes, en vue d’en améliorer les programmes, de favoriser l’intégration de ses projets et d’éliminer les écueils», a affirmé le Souverain. Et d’ajouter que «parallèlement, Nous engageons tous les acteurs concernés par le développement humain à œuvrer ensemble pour raffermir les solidarités sociale et spatiale, renforcer la convergence des politiques et des programmes sociaux sectoriels et assurer la pérennité des projets engagés, ainsi que la consolidation des capacités du tissu associatif». Car, a expliqué SM le Roi, «il s’agit de préserver, dans ses attributs et ses objectifs, une initiative que Nous avons conçue comme un modèle efficace, apte à répondre aux besoins de nos concitoyens dans les différentes régions du Royaume». SM le Roi Mohammed VI, a réaffirmé, par ailleurs, l’engagement du Maroc à asseoir «une nouvelle économie, durable, responsable, centrée davantage sur le développement humain et le bien-être de l’Homme et tournée parallèlement vers le respect de la nature». Le Souverain a noté que le Maroc croit dans les potentialités de partenariats, d’échanges et de coopération Sud-Sud, source d’une nouvelle énergie de nouvelles solutions à même de participer à la réalisation du développement humain. En abritant cet important forum, a poursuivi SM le Roi, «le Maroc réaffirme son engagement et sa détermination à œuvrer pour la dissémination des valeurs de justice et d’équité sociale au niveau mondial, passant notamment par la promotion des droits économiques et sociaux», a relevé le Souverain. «Aussi votre choix de l’INDH comme axe principal de débat, offre-t-il l’occasion idoine pour lui insuffler une nouvelle dynamique à travers l’examen des problématiques essentielles et à la lumière des recommandations issues des différentes rencontres régionales organisées régulièrement durant les cinq dernières années», a indiqué SM le Roi. «Ces problématiques ont trait principalement au ciblage des populations et des territoires, à l’intensification des AGR, à la généralisation de l’approche participative et au renfoncement de la dynamique de convergence, ainsi qu’au rôle décisif que devraient jouer les Régions et les autorités territoriales dans la dynamique et la promotion du bien-être du citoyen. C’est dans cette perspective que Nous avons lancé le chantier de la Régionalisation avancée», a-t-il relevé.

Une grand-messe sur le développement

Plus de 1.700 participants, dont près de 300 personnalités étrangères d’Europe, d’Afrique, d’Asie et d’Amérique, sont attendus, lundi et mardi, au Forum d’Agadir du développement humain, placé sous la Haute Présidence de SM le Roi Mohammed VI. Pas moins de 40 hauts responsables gouvernementaux étrangers se sont ainsi donné rendez-vous au chef-lieu de la région Souss-Massa-Draâ pour faire le bilan de cinq années (2005-2010) de réalisations socio-économiques, culturelles, sportives et de proximité ayant nécessité une enveloppe budgétaire totale dépassant les 10 milliards DH. Lors de la première journée des travaux de ce forum, placé sous le thème «Développement humain, l’expérience marocaine de l’INDH», les participants se pencheront sur trois grandes thématiques touchant toutes à la problématique du développement humain. La première séance, qui a été présidée par Abdellatif Jouahri, wali de Bank Al Maghrib, a connu la participation, entre autres, de Dominique Strauss-Kahn, directeur général du Fonds monétaire international (FMI). Les participants y débattront des rôles que peuvent jouer les régions dans la lutte contre la pauvreté et la précarité. Autant de thématiques, plus que jamais d’actualité, qui ne cessent d’interpeller les différents acteurs des politiques de développement humain, que ce soit au niveau des gouvernements, des associations et des acteurs locaux ou encore auprès des populations concernées. La deuxième journée sera réservée à cinq panels d’analyse et de discussion s’articulant tous autour de problématiques de développement humain. Outre son aspect scientifique, le Forum du développement humain se veut un carrefour d’échange et de partage des différentes expériences en la matière. Ainsi, un village de l’INDH, s’étalant sur un espace de plus de 8.200 m2, est mis en place à cette occasion. Les 16 régions du Royaume, représentant les 83 provinces, y tiennent des stands destinés à mettre en exergue leurs réalisations depuis le lancement de l’Initiative royale en 2005.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *