Habitat : les grands chantiers de 2006

Habitat : les grands chantiers de 2006

En 2006, comme en 2005 d’ailleurs, la priorité du Maroc touche essentiellement le secteur de l’habitat. Les budgets alloués à la lutte contre l’habitat insalubre et intensification de l’offre immobilière pour répondre à la demande de plus en plus accrue, sont de plus en plus colossaux.
De grands chantiers seront ainsi lancés dans le courant de cette année, à commencer par de nouvelles villes. Fort de la réussite de Tamansourt, à Marrakech, et Tamesna à Rabat, le ministère délégué auprès du Premier ministre chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme prévoit le lancement de nouvelles agglomérations. C’est en principe en mars 2006 que sera lancée une ville satellite près de Casablanca, érigée sur près de 600 ha. Une autre est également prévue à Agadir et une troisième entre Tanger et Tétouan.
Pour ce qui est des deux villes déjà lancées, les prévisions seront respectées, soulignent les responsables. Pour Tamansourt, les premières constructions seront livrées à partir de juillet 2006. Quant à Tamesna, suite aux deux appels d’offres lancés en décembre 2005 pour la réalisation de villas, de logements sociaux, d’habitat social et intermédiaire, la construction démarrera en janvier 2006 et les premières livraisons auront lieu en octobre 2006. 
L’année 2006 connaîtra également le lancement des travaux de la quasi-totalité des projets prévus dans le cadre des 19 conventions signées entre l’Etat marocain et 17 promoteurs immobiliers privés. Portant sur un montant global de 29,1 milliards DH, ces conventions visent la réalisation de quelque 142.824 logements. La deuxième tranche de ces conventions de partenariat sera signée dans le courant de l’année 2006. Elle portera sur un total de 500 ha nets.
« L’année 2006 sera incontestablement celle de la consolidation du partenariat entre le public et le privé. Ce dernier est d’ailleurs appelé à prendre part de manière très active dans de nombreux programmes que le ministère est en train de lancer», a estimé le ministre chargé de l’Habitat et de l’Urbanisme Taoufiq Hejira. Entre dans ce cadre notamment le programme national des villas économiques visant la réalisation, dans une première tranche, de près de 9300 unités dans plusieurs régions du Maroc. Les douze mois à venir ont, d’un autre côté été dédiés aux ménages à faibles revenus ou irréguliers. Plusieurs outils sont mis en place pour faciliter leur accès au logement. C’est le cas par exemple du Fogarim (Fonds de garantie pour les revenus irréguliers et modestes dont les nouvelles mesures, l’augmentation du seuil des mensualités de 1000 à 1500 DH et le remplacement de l’attestation de salaire par une déclaration sur l’honneur, entreront en vigueur lors du premier trimestre 2006. Ainsi, en parallèle de la dynamique de construction que connaissent différentes régions du Royaume, possibilité sera donnée à tous d’avoir son propre chez-soi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *