Hakim Benchemmach : «La campagne haineuse menée contre le PAM est tombée à l’eau»

Hakim Benchemmach : «La campagne haineuse menée contre le PAM est tombée à l’eau»

ALM : Quelles sont vos impressions suite à la tenue du conseil national du PAM ?
Hakim Benchemmach : Le PAM a prouvé, à travers la tenue de la session ordinaire de son conseil national, que toutes les méthodes abjectes employées ces derniers temps par des parties bien connues ont été mises en échec. Le parti a mis en exergue le caractère mensonger des allégations faisant état d’une prétendue disparition des dirigeants du parti et que le PAM allait bientôt finir. Les militants du PAM ont pu constater que le parti poursuit toujours son travail. Notre parti a montré que la campagne haineuse menée contre lui, faisant usage de l’injure, n’a pas atteint ses objectifs.

Qu’en est-il des militants du PAM ?
On a pu constaté, lors de la session du conseil national, que les militants du PAM ont gardé un moral d’acier malgré le caractère féroce de la campagne de dénigrement menée contre le parti. Tous les plans haineux mis en place contre le PAM sont tombés à l’eau. Les militants du PAM ont montré qu’ils tenaient fermement au projet du parti. Ils ont fait preuve, en outre, d’une grande maturité et conscience politique. La campagne haineuse menée contre le parti les a rendus beaucoup plus déterminés et forts.

Certaines personnes avaient appelé à la dissolution du PAM. Que répondez-vous à cela?
Il faut dire, dans un premier temps, que, vu le climat démocratique que connaît le Maroc, tout le monde peut descendre dans la rue pour exprimer ses opinions et même demander le départ d’un responsable. Toutefois, le fait que des slogans ont été scandés contre le PAM lors du 20 février montre bien qu’il existe de grands dysfonctionnements au niveau du sens de la responsabilité. Il s’agit d’une forme grave d’hypocrisie politique et de lâcheté, étant donné que certains partis politiques ont annoncé qu’ils n’allaient pas participer à la marche du 20 février, bien que leurs jeunesses ont bel et bien pris part à ces manifestations. Par ailleurs, il faut rappeler que le PAM refuse de se laisser entraîner dans des batailles de Don Quichotte. Rien n’est en mesure de nous détourner des vrais chantiers de développement et de démocratisation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *