«La lettre royale conforte les régions»

Aujourd’hui le Maroc : Pensez -vous en tant que président de région que les prérogatives actuelles des walis en matière d’investissement, empiète sur celles des présidents de région ?
Mohamed Labsir : absolument pas. Ce qui vient d’être annoncé par la lettre royale sur l’investissement conforte les walis dans leur rôle. Les prérogatives qui lui sont dévolues et celles que la lettre a renforcées constituent en fait un pas extraordinaire pour peaufiner le statut de la région et donne un coup de fouet à l’investissement local et donc au développement de la région.
Mais le rôle du président de région n’est-il pas relégué au second plan ?
Vous savez que ces derniers temps, la région a été trop décriée à tort d’ailleurs. Les textes réglementant les prérogatives des présidents, voire des statuts même de la région et son rôle ont tardé à voir le jour.
La lettre royale conforte les régions et donc leur président. Le wali en tant qu’ordonnateur est habilité maintenant à valider ou à rejeter tout projet proposé par les conseils communaux ou régionaux. Plus la peine de se référer à l’administration centrale pour les investissements qui dépassent les cent mille dirhams…
Nous considérons que ce qui va se passer maintenant est très important pour lancer la machine économique et doter les régions de moyens à même d’assurer leur développement dans le cadre d’une vision globale et cohérente.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *