Le Maroc à la recherche de 500.000 tonnes de blé

Le Maroc entame l’année 2010 avec la recherche de 504.500 tonnes métriques de blé. L’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL) a lancé, vendredi 8 janvier, deux appels d’offres pour l’importation de blé de l’Union européenne (UE) et des Etats-Unis d’Amérique, et ce dans le cadre des contingents tarifaires préférentiels. Pour le blé américain, l’appel d’offres porte sur 200.000 tonnes métriques de blé tendre et 150.000 tonnes métriques de blé dur. Les Etats-Unis sont les premiers exportateurs de blé. Pour le blé européen, l’appel d’offres porte sur 150.000 tonnes métriques de blé tendre, 4.500 tonnes métriques de blé dur et 100.000 tonnes métriques d’orge. Les importations marocaines de céréales pour 2009-2010 sont estimées à 2,1 millions de tonnes, soit une baisse de 500.000 tonnes par rapport aux prévisions précédentes, selon un rapport du département américain de l’Agriculture, publié à Washington en novembre dernier. Sur le marché international de Chicago, le contrat de blé pour livraison en mars prochain a lâché 9,50 cents à 5,5775 dollars le boisseau (environ 25 kg). Sur le marché à terme européen, le blé meunier coté sur l’Euronext abandonnait 0,50 euro (échéance janvier 130,25 euros). En dépit d’un contexte international lourd avec des stocks importants, les cours mondiaux du blé demeurent tendus, soutenus par la présence des fonds d’investissement sur le marché américain. La demande marocaine de céréales pour la consommation humaine est estimée actuellement à 73 millions de tonnes métriques et devra atteindre 103 millions de tonnes métriques en 2030, selon une étude élaborée par la Banque mondiale, en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Fonds international de développement agricole (IFAD) en mai 2009. La superficie emblavée durant la saison 2009-2010 est estimée à 2,8 millions d’hectares, en baisse de quelque 130.000 hectares, selon le rapport américain. Ce document note également que la récolte céréalière durant la saison agricole 2009-2010 est estimée à 2,275 tonnes par hectare, alors que la production céréalière globale est, quant à elle, estimée à 6,37 millions de tonnes, en hausse de 1,170 million de tonnes par rapport aux estimations précédentes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *