Le Maroc appelle Abou Mazen à poursuivre son combat

Le Maroc invite le président palestinien Mahmoud Abbas à ne pas renoncer à briguer un nouveau mandat et à poursuivre son combat pour la cause palestinienne. Le président palestinien «doit poursuivre son combat légitime pour la cause palestinienne, à continuer dans ce cadre, à exercer son leadership avéré et à revendiquer une relance effective des négociations palestino-israéliennes sur une base saine, juste et prévisible, selon les paramètres et les termes de référence connus et voulus par la communauté internationale», a indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération. Jeudi dernier, M. Abbas avait fait part de son intention de ne pas se présenter pour un second mandat. Une décision prise en raison du blocage du processus de paix et de l’absence du soutien américain face à la colonisation israélienne. «Le Royaume du Maroc partage pleinement l’amertume ressentie aujourd’hui par le président palestinien face au blocage de la situation dû aux positions du gouvernement israélien et à son action dans les territoires occupés et en particulier dans la ville d’Al Qods Acharif», ajoute le communiqué. Le président palestinien attendait beaucoup de l’Administration américaine qui n’a finalement pas réussi à rapprocher les vues des deux protagonistes. L’administration Obama exhorte à présent les Palestiniens à renoncer à leur exigence d’un gel total de la colonisation en vue d’une reprise des négociations de paix avec Israël. Si les adversaires d’Abou Mazen considèrent ce geste comme une nouvelle «manœuvre tactique», aux yeux de ses partisans, il s’agit d’une initiative courageuse qui illustre l’exaspération du peuple palestinien qui ne croit plus à un processus de paix qui n’a connu aucune avancée depuis 1993. Ainsi, les cadres de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP) et du parti ont fait savoir au président qu’ils rejetaient sa décision et le soutenaient toujours comme leur candidat à la présidentielle. Même son de cloche pour le président israélien Shimon Peres qui a appelé, samedi soir, son homologue palestinien à rester au pouvoir, lors d’un discours devant plusieurs dizaines de milliers d’Israéliens réunis à Tel-Aviv. Pour sa part, le président américain, Barack Obama, a réaffirmé son soutien à une solution à deux Etats vivant côte-à-côte dans la paix et la sécurité. «Israël ne parviendra pas à la sécurité aussi longtemps que les Palestiniens sont dans une situation désespérée», a déclaré le président tout en soulignant que les «liens des Etats-Unis avec nos alliés israéliens sont inébranlables». Et d’ajouter : «Nous ne perdrons jamais de vue notre but commun : une paix juste et durable en Israël, en Palestine et dans le monde arabe». Dans plusieurs villes, en l’occurrence à Ramallah, Hébron et Jéricho, en Cisjordanie, des Palestiniens ont manifesté pour demander à M. Abbas de se présenter à l’élection. Sous la pression populaire ou des instances politiques, Abou Mazen pourrait fort bien revenir sur sa décision.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *