Le ministère de l’Intérieur prend en charge l’opération «un million de cartables»

Le ministère de l’Intérieur prend en charge l’opération «un million de cartables»

Le ministère de l’Intérieur se chargera de la mise en œuvre de l’opération de distribution des cartables annoncée par SM le Roi Mohammed VI lors de son discours du 20 Août dernier. Un dispositif sera installé pour définir la population ciblée, établir les priorités et coordonner la participation des différents partenaires de l’opération dont les associations. Le ministre de l’Intérieur, Chakib Benmoussa, et le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Intérieur, Saâd Hassar, ont présidé, lundi à Rabat, une réunion consacrée à cette question. Les walis des différentes régions du Royaume ont été briefés à cette occasion sur la manière avec laquelle le département de l’Intérieur va mener l’opération qui concerne pas moins d’un million d’enfants. La réunion a été l’occasion de passer en revue l’ensemble des mesures prises pour assurer le succès de cette Initiative nationale. Les responsables des autres départements concernés par la mise en œuvre de l’opération ont participé à cette réunion. Il s’agit du ministre de l’Economie et des Finances, Salaheddine Mezouar, et de la secrétaire d’Etat chargée de l’Enseignement scolaire, Latifa Labida. «Cette réunion intervient en application des Instructions royales contenues dans le discours adressé à la Nation, à l’occasion du 55ème anniversaire de la Révolution du Roi et du peuple, visant à doter un million d’enfants nécessiteux de cartables, de manuels et de fournitures scolaires dans les communes rurales et quartiers urbains cibles de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH)», expliquent ses organisateurs.
Après avoir rappelé le lancement, lundi, par SM le Roi Mohammed VI de l’Initiative «un million de cartables», M.Benmoussa a donné ses instructions aux responsables de l’Administration territoriale pour coordonner et appuyer la réalisation de ce projet national, sensibiliser et impliquer les élus locaux, les associations de parents d’élèves et l’ensemble des intervenants du secteur et veiller à garantir le suivi et la transparence de cette opération. Mardi à Rabat, le ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, Ahmed Akhchichine a indiqué que l’Initiative «un million de cartables» vise à dynamiser la dimension sociale de la réforme du système d’éducation et de formation et à réunir les conditions du nouveau contrat de confiance entre l’école et son environnement. Cette opération a nécessité une enveloppe de 204 millions de dirhams bénéficiant à un million d’élèves répartis sur plus de 6.000 établissements scolaires dans les communes rurales et les quartiers urbains ciblés par l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), soit 403 communes rurales et 264 quartiers urbains, a noté M. Akhchichine. Le coût unitaire de chaque cartable (fournitures et manuels scolaires compris) se situe entre 140,62 dirhams pour la première année primaire et 246,34 dirhams pour la première année du collège. Pour mener à bien cette opération, le ministère a choisi les fournisseurs selon des critères géographiques et logistiques. Selon M. Akhchichine cette initiative a pour objectif majeur  de soutenir les familles nécessiteuses en matière de scolarisation de leurs enfants mais aussi de lutter contre l’abandon scolaire.
Le ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique avait  indiqué lundi à Tétouan que cette opération qui s’insinue comme  objectif principal  la scolarisation de l’ensemble des enfants marocains jusqu’à l’âge de 15 ans est une responsabilité qui incombe à tous : Etat , collectivités, parents d’élèves et associations. Le phénomène de décrochage scolaire est principalement lié à des considérations d’ordre matériel, eu égard à l’incapacité de certaines familles à assurer les fournitures scolaires pour leurs enfants, d’autant plus que la rentrée scolaire de cette année coïncide avec le mois sacré du Ramadan, engendrant ainsi de nouveaux frais pour les familles, d’où cette initiative, a relevé le ministre. Pour assurer le succès de cette initiative, M.  Akhchichine a appelé l’ensemble des partenaires à adhérer à cette opération pour en assurer le succès et la continuité.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *