Le ministre de l’Intérieur adresse un message de fermeté aux émeutiers de Sidi Ifni

Le ministre de l’Intérieur adresse un message de fermeté aux émeutiers de Sidi Ifni

Une forte délégation a visité mardi dernier le port de Sidi Ifni après son blocage, mardi très tôt le matin. Chakib Benmoussa, ministre de l’Intérieur, Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Charki Draiss, directeur général de la Sûreté nationale, le général de division Hamidou Laânigri, inspecteur général des Forces auxiliaires, le général Noureddine Qanabi de la Gendarmerie royale, Rachid Filali, wali de la région Souss-Massa-Darâa, et Bouchaïb Souilem, gouverneur de la préfecture de Tiznit, étaient tous là, ce mardi 19 août, au port de Sidi Ifni. Présidée par le ministre de l’Intérieur, cette délégation a visité cette installation portuaire qui se présente comme l’épine dorsale de l’économie de cette région. Chakib Benmoussa a qualifié ainsi «d’inadmissibles» les actes de vandalisme qui se sont produits lundi dans cette ville, mettant en garde que les forces de sécurité affronteront, à l’avenir, tout acte de ce genre avec «la fermeté requise». M. Benmoussa a également annoncé que des études sont en cours de réalisation dans le but de renforcer les équipements du port de Sidi Ifni et d’améliorer sa productivité. «La réalisation de tout projet dans la région exige un climat propice pour l’investissement, loin des troubles et des manifestations, sachant que le gouvernement est suffisamment mobilisé pour s’acquitter pleinement de sa mission en la matière», a ajouté le ministre de l’Intérieur, dans une information relayée par l’agence de presse MAP. Ces études devraient aboutir à une liste de propositions axées sur la question du développement de Sidi Ifni. Avec les divers départements ministériels concernés, le ministère de l’Intérieur  veut ainsi mettre en place un plan intégré pour cette région. Ce plan est censé favoriser «la mise à niveau économique et sociale de Sidi Ifni pour qu’elle puisse occuper le rang qui lui échoit en tant que région réputée pour son sens du patriotisme et la défense des valeurs sacrées de la Nation». Pour sa part, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime a noté que le port de Sidi Ifni emploie plus de 4.000 personnes. Pour M. Akhannouch, également président du Conseil de la région Souss-Massa-Darâa, ce port est une infrastructure vitale pour l’économie de la région et «il est inacceptable que les intérêts de l’Etat et du secteur privé soient touchés sous aucun prétexte». C’est ainsi que le ministre de l’Agriculture et de la Pêche maritime a émis l’espoir de voir l’ensemble des habitants de la région «saisir la portée de cette réalité objective». Après cette visite, une réunion à huis clos a été tenue au siège de la préfecture de Tiznit pour l’examen des questions sécuritaires. Par la suite, cette délégation a organisé une réunion avec les élus et les notables de la région. Au menu de cette rencontre, la préparation de ce plan intégré pour le développement la ville de Sidi Ifni, selon un échéancier bien déterminé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *