Le PAM est parti pour faire une razzia dans les élections régionales

Le PAM est parti pour faire une razzia dans les élections régionales

Une fois encore, le Parti Authenticité et Modernité confirme sa prééminence. Après les Communales, c’est au tour des élections des présidents des conseils régionaux. Les premiers résultats de ces élections, qui ont eu lieu au cours de la semaine dernière, ont placé le PAM en tête avec cinq présidents sur un total de neuf conseils régionaux qui ont déjà élu leurs présidents. Mercredi 16 septembre, Bouchaïb Ammar du PAM a été élu président du conseil régional de la région des Doukkala-Abda. M. Ammar, un homme d’affaires, âgé de 42 ans, a remporté les élections par 56 voix. Les 69 membres des 70, composant le conseil régional, ayant participé au vote ont également élu Mohamed Karim du parti de l’Istiqlal (PI) 1er vice-président et Omar Kerdoudi du PAM 2ème vice-président. Dans la région du Gharb-Chrarda-Bni-Hssen, Mekki Zizi du PAM a été reconduit à son poste de président du conseil de cette région. L’opération du vote ayant eu lieu, mercredi dernier, a placé M. Zizi en tête par 55 voix sur 63. Les membres du conseil régional ont par la suite élu Chaoui Belassal de l’Union constitutionnelle (UC) 1er vice-président avec 50 voix et Mohamed Azri du PI 2ème vice-président avec 54 voix. Le PAM est arrivé également à placer un de ses membres à la présidence du conseil de la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz. Il s’agit de Hamid Narjiss, membre du bureau national du parti, qui a recueilli 73 voix sur un total de 110, dont 32 annulées. M. Narjiss s’est présenté à l’opération de vote qui a eu lieu, jeudi 17 septembre, comme étant l’unique candidat. Quant à la région de l’Oriental, la présidence du conseil régional a été remportée par Ali Belhadj, du PAM.
Dans la région de Tadla-Azilal, Salah Hamzaoui du PAM a été élu, mercredi 16 septembre, président du conseil de cette région avec 54 voix. Pour ce qui est des autres partis politiques, le Rassemblement national des indépendants (RNI) a jusqu’à présent décroché la présidence de deux régions. Dans la région du Grand Casablanca, c’est Mohamed Chafik Benkirane du RNI qui a remporté la présidence du conseil régional à l’issue de la séance de vote qui a eu lieu jeudi 17 septembre.
Dans la région de Souss-Massa-Draâ, Ibrahim Hafidi du RNI a été élu, vendredi 18 septembre, président du conseil de cette région. M. Hafidi a obtenu 87 voix. Dans la région de Meknès-Tafilalet, Saïd Chbaâtou de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) a été reconduit, jeudi 17 septembre, à son poste de président du conseil de la région grâce à l’appui des membres du PAM. M. Chbaâtou, l’unique candidat à la présidence du conseil, a recueilli 79 voix après l’annulation de 5 voix et l’absence d’un membre du conseil de la région. Chebli Chebli et Othmane Alaoui du Parti Authenticité et Modernité (PAM) ont été élus, par la suite, respectivement premier et deuxième vice-présidents avec 65 et 62 voix.
Dans la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra, le président sortant du conseil régional, Sidi Hamdi Ould Errachid du PI a été réélu à l’issue de la séance de vote qui a eu lieu jeudi 17 septembre. M. Ould Errachid a obtenu 32 voix contre 12 pour Brahim El Khalil El Kentaoui, du Mouvement populaire (MP).
Ainsi, si neuf conseils régionaux ont désormais leurs présidents, les 7 autres conseils régionaux ne sont pas encore fixés sur leur sort. Au niveau de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer, le wali de la région avait annoncé, vendredi 18 septembre, le report de l’élection du président du conseil de la région à une date ultérieure, à la suite d’un désaccord sur les procédures de la loi régissant la région ainsi que sur la présidence de la séance. Dans la région de Taza-Al Hoceïma-Taounate, l’élection du président du conseil régional est prévue pour ce jeudi 24 septembre. La wilaya de la région avait décidé de reporter l’opération de vote pour des raisons sécuritaires, sur la base d’informations parvenues aux services de la police provinciale, et en raison de la présence d’un ministre parmi les membres élus du conseil, ce qui nécessitait d’assurer une protection sécuritaire pour éviter tout dérapage au sein de la salle. Pour les autres régions, l’opération d’élection des présidents est prévue pour les prochains jours.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *