Le Ras-le-bol du Roi

Le Ras-le-bol du Roi

Ras le bol de voir certaines parties comploter contre le Maroc. Le discours royal commémorant le 38ème anniversaire de la Marche Verte a exprimé la position du Souverain et celle de tous les Marocains vis-à-vis des positions hostiles adoptées par certaines parties dans le dossier du Sahara marocain.

Très attendu, le discours a abordé la question du Sahara dans un contexte marqué par l’escalade regrettable dans les relations maroco-algériennes sous l’effet d’agissements du régime aux commandes en Algérie. Encore plus direct, plus explicite avec un ton plus ferme, le discours royal a confirmé la nouvelle orientation des discours prononcés par Sa Majesté le Roi ces derniers mois.

Le Souverain a, dans ce sens, évoqué l’utilisation de l’argent et l’octroi des avantages par les adversaires du Maroc afin d’acheter les voix et les prises de position de certaines organisations hostiles au Royaume, soulignant qu’ils dilapident de la sorte les richesses et les ressources d’un peuple frère, que cette question ne concerne pas, mais se dresse plutôt comme une entrave à l’intégration maghrébine.

SM le Roi Mohammed VI a affirmé que ces manœuvres sont à l’origine de l’attitude injuste à l’égard du Maroc, de ses acquis en matière de droits humains et de développement et de la question de son intégrité territoriale. Certains Etats se contentent de confier aux fonctionnaires le soin de suivre la situation au Maroc. Or, certains parmi eux sont soit mal disposés à l’égard de notre pays, soit influencés par les thèses de nos adversaires.

Et ce sont eux qui veillent parfois, malheureusement, à la préparation des dossiers et des rapports erronés, sur la base desquels les responsables arrêtent certaines de leurs positions, a expliqué le Souverain. Mais en dépit de tous ces agissements, les Marocains, soudés autour de leur monarchie, restent attachés à l’intégrité territoriale de leur pays.

SM le Roi a affirmé, dans ce même ordre d’idées, que le peuple marocain se distingue par son unanimité inébranlable autour de son intégrité territoriale pour laquelle il est mobilisé collectivement et disposé à consentir tous les sacrifices, car la cause du Sahara est la cause de tous les Marocains sans exception. C’est un devoir dont nous sommes tous dépositaires.

C’est donc un discours on ne peut plus clair sur la position du Maroc et des Marocains concernant les provinces du Sud, refusant toute surenchère sur la question des droits de l’Homme. Le Souverain a précisé ainsi que le Maroc, fort de son droit et de la légitimité de sa première cause nationale, refuse de recevoir des leçons de quiconque surtout en ce qui concerne la question des droits de l’Homme. Encore une fois, Sa Majesté le Roi a souligné que le Maroc refuse de recevoir des leçons en la matière, surtout de la part de ceux qui bafouent systématiquement les droits de l’Homme. «Quiconque souhaite surenchérir sur le Maroc n’a qu’à descendre à Tindouf, et observer dans nombre de régions alentour les atteintes portées aux droits humains les plus élémentaires», a poursui le Souverain.

Dans son discours, SM le Roi a assuré que malgré les tentatives désespérées des adversaires du Maroc visant à porter atteinte à sa réputation et à sa souveraineté, le Royaume demeure disposé à poursuivre sa coopération avec le secrétaire général des Nations Unies, son envoyé personnel et les pays amis. L’objectif de ce choix fait par le Maroc étant de trouver une solution politique définitive au conflit artificiel autour de notre intégrité territoriale, dans le cadre de notre Initiative pour l’autonomie, qui est reconnue pour son sérieux, sa crédibilité et son esprit réaliste. «Nous n’entendons pas hypothéquer l’avenir de nos provinces du Sud et le subordonner aux développements de la question du Sahara au niveau de l’ONU. Bien au contraire, nous allons y poursuivre notre action tous azimuts de développement intégré», a promis SM le Roi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *