Le taux de participation à la grève générale décrétée par la CDT n’a pas dépassé 5%

Le taux de participation à la grève générale décrétée par
la CDT n’a pas dépassé 5%

Le taux de participation à la grève générale décrétée par la CDT pour la journée d’hier, mercredi 21 mai, n’a pas dépassé 2,3% selon une estimation du ministère de la Modernisation des secteurs publics. Au quartier général de la CDT, le taux est estimé à 60%. Ce qui semble être une véritable exagération vu le grand écart qui sépare les deux estimations. Dans une déclaration à ALM, le ministre de l’Emploi, Jamal Rhmani, a indiqué que «la grève s’est déroulée dans de bonnes conditions» et que le climat général a été marqué par le calme et la sérénité. Même constat du côté de Mustapha Brahma, membre du bureau exécutif de la CDT qui a affiché sa satisfaction quant au bon déroulement de la journée de grève décrétée par sa centrale syndicale. 
Dans sa déclaration à ALM, le ministre de l’emploi a affirmé que «le gouvernement a respecté ses engagements et ses positions lors du dialogue social, quant à l’amélioration et l’augmentation des salaires, dans les secteurs publics et  privés, tous les bas salaires publics, ainsi que pour les pensions des retraités. Pour ce faire, le gouvernement a réservé une enveloppe de 16 milliards de dirhams, malgré la situation économique internationale difficile». Le ministre Rhmani a ajouté que le gouvernement compte poursuivre le dialogue social en septembre 2009. Concernant le déroulement de la grève du mercredi 21 mai, le ministre a affirmé que le gouvernement a respecté les libertés syndicales et reste ouvert au dialogue social dans  le but de «dépasser les effets de la conjoncture, de poursuivre dans la transparence et la sérénité les grands chantiers du développement afin de créer plus de richesse et d’emplois», a déclaré le ministre. Pour ce qui est des premiers résultats de la grève, M. Rhmani a confié à ALM les premiers résultats quant aux taux de participation concernant les établissement publics, notamment l’ONE avec 0%, ONCF (5 grévistes à l’échelle nationale), l’OFPPT (0%), l’Anapec (0%), la CNOPS, la CNSS, avec un taux de 0%.
Par ailleurs, Mustapha Brahma, membre du bureau exécutif de la CDT, a déclaré que le grève s’est déroulée dans des conditions de sérénité et de responsabilité. «Jusqu’à présent l’Etat n’as pas fait pression. La CGEM est restée neutre Il a ajouté que les entreprises structurées n’ont pas fait pression, contrairement à certaines petites entreprises ayant connu des pressions» D’après Mustapha Brahma, «la grève a été quasi totale et a touché les petits commerces, le transports (les bus, les petits et grands taxis)». Toujours selon ses déclarations, la grève a touché l’OCP, et a été largement suivie dans le secteur privé notamment l’automobile et précisément la Somaca avec 100% et l’Energie, La SAMIR, avec également un taux de 100%.  Selon une source gouvernementale, cette grève traduit tout simplement les désaccords qui règnent entre les différents syndicats à l’aube des élections communales de 2009.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *