Législatives 2007 : Le CCDH boucle la liste des accréditations des observateurs internationaux

Législatives 2007 : Le CCDH boucle la liste des accréditations des observateurs internationaux

A J-2 des élections législatives, le Conseil consultatif des droits de l’Homme (CCDH) a accrédité une mission internationale composée d’une cinquantaine de membres, ainsi que des observateurs nationaux représentant le réseau associatif.
Chargé de superviser l’observation des élections législatives du vendredi 7 septembre, le CCDH veut veiller au respect de la loi durant les différentes phases du scrutin.
«La mission internationale, qui a effectué récemment un voyage d’étude au Maroc, se déplacera dans 12 régions du Royaume», a précisé, dans une déclaration relayée par l’agence de presse MAP, lundi dernier, le secrétaire général du CCDH, Mahjoub El Hiba, lors d’une conférence de presse tenue au ministère de l’Intérieur. «Le CCDH, qui est chargé à ce titre de faciliter le travail des observateurs étrangers, en collaboration avec les autorités publiques compétentes, a désigné comme interlocuteur l’Institut national démocratique (NDI) en tant qu’ONG veillant sur le côté organisationnel et logistique de l’opération d’observation», a noté le secrétaire général du CCDH. Le Conseil est également chargé de coordonner avec le tissu associatif marocain pour assurer le suivi des élections.
Pour rappel, et au début du mois d’août dernier, le CCDH a émis un communiqué dans lequel il a annoncé son implication directe dans cette opération au niveau des centres de vote, à travers le suivi quotidien de la presse écrite et audiovisuelle, et du déroulement de l’opération électorale, avant, pendant et après le jour du scrutin. Dans ce document,  il a précisé qu’il va procéder au suivi quotidien de la presse écrite et audiovisuelle, en collaboration avec la Haute autorité de la communication audiovisuelle, ainsi qu’à l’observation du déroulement de la campagne électorale, le jour du scrutin et durant la période post-électorale, en coordination avec les ministères de la Justice et de l’Intérieur, ajoutant qu’"en cas de besoin, le Conseil entreprendrait des investigations sur le terrain". Lors de cette conférence de presse Mahjoub El Hiba a souligné l’importance de respecter le code international de conduite en matière d’observation des élections, obligeant les observateurs à être impartiaux et à n’intervenir à aucune phase du processus électoral. « Le CCDH accomplira sa mission dans la perspective d’élaborer un rapport thématique incluant à la fois un cadre de référence sur les normes internationales en matière des droits de l’Homme, un bilan de la coordination et de la collaboration avec les ministères de la Justice et de l’Intérieur, les résultats de l’analyse des informations publiées par la presse, et le bilan de l’opération de l’observation du processus électoral, effectuée par le CCDH, la mission internationale d’observation et le tissu associatif », a  conclu M. El-Hiba.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *