Les entrants

Les entrants

Un manager au front : Salaheddine Mezouar.
À l’origine du sang neuf pour tout le secteur textile depuis qu’il a été élu, en 2002, président de l’association depuis l’arrivée de Mezouar à la tête de l’Association Marocaine des Industries Textiles et de l’Habillement (AMITH), Salah Eddine Mezouar ne compte pas en rester là. Charge à lui d’appliquer la même recette à des pans entiers de l’économie marocaine.
Ancien International de Basket, Salah Eddine Mezouar, marié et père de deux enfants, est bardé de diplômes. En 1991, il intègre le Groupe espagnol TAVEX, spécialisé dans la fabrication du tissu DENIM et FLATS, qui lui confie la direction générale de sa filiale en création, SETTAVEX à Settat.

Un berbère pour les ruraux
Mohamed Mohattane a été nommé secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Agriculture, du Développement rural et des Pêches maritimes, chargé du développement rural. Ce berbère polyglotte qui affiche fièrement sa berbérité est originaire du Moyen Atlas.
C’est en effet à M’rirt, petit village situé à une trentaine de kilomètres de la ville de Khénifra, qu’il est né le 7 mars 1950. Issu d’une famille de notables de la région, c’est en France qu’il a fait des études en sciences économiques, ponctuées par un diplôme des études supérieures spécialisées en analyse et évaluation des projets d’investissement obtenu à l’université de Lille. De retour au Maroc, il a commencé par enseigner à la faculté des sciences juridiques et économique à l’université Mohammed V-Agdal, poste qu’il occupe depuis 1978.

Sortie de coma : Abderrahim Harouchi.
«Le ministère du Développement social, de la Famille et de la Solidarité est nouveau. Il traduit la volonté de SM le Roi Mohammed VI et du gouvernement pour développer des politiques sociales. C’est une mission lourde, les attentes sont considérables, mais je n’épargnerai aucun effort pour m’en acquitter au mieux.» C’est en ces termes que Abderrahim Harouchi commente sa nomination à la tête du ministère du Développement social, de la Famille et de la Solidarité.
L’homme a déjà occupé le poste de ministre de la Santé publique de 1992 à 1995. Il est, de surcroît, connu pour son engagement social. L’association Afak qu’il préside est l’une des plus actives en matière de promotion des droits civiques et de protection de l’environnement.

Le bon réseau : Mohamed Boussaid.
Né un 26 septembre 1961, Mohamed Boussaid est ingénieur de la prestigieuse Ecole nationale des Ponts et Chaussées en 1985 et a obtenu un Master of Business Administration (MBA) en 2000. Il est d’ailleurs président de l’Amicale des ingénieurs de cette école. Certains vont même jusqu’à le qualifier de protégé de son membre le plus connu, le conseiller Mohamed Meziane Belfkih.
Sa carrière professionnelle, Mohamed Boussaid l’a débuté comme directeur à la Banque Commerciale du Maroc (1986-1992), puis directeur adjoint d’une société de produits chimiques (1993-1995). Par la suite, il intègre la sphère politique en qualité de directeur du cabinet du ministre de l’Equipement puis du ministre de l’Agriculture, de l’Equipement et de l’Environnement (1995-1998), son mentor, Meziane Belfkih.
Par la suite, il est nommé directeur des programmes et des Etudes du ministère de l’Equipement (1998-2001). Depuis cette date, il a intégré le ministère des Finances en qualité de directeur des Etablissements publics et des Participations. À partir de 2003, il devient directeur des Entreprises publiques et de la Privatisation (DEPP).

La promotion
Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique, chargé de l’alphabétisation et de l’éducation non formelle ».
Ingénieur statisticien de formation, diplômé de l’école nationale de statistique en 1988, Anis Pirou occupait le poste de secrétaire général du ministère de la Modernisation de l’administration publique auprès de Najib Zerouali. Président de l’association des statisticiens du Maroc, plus connue sous le nom de Sigma 21, Anis Pirou s’est illustré par son implication dans la vie associative. Ceux qui l’ont côtoyé gardent de lui l’image d’un homme pragmatique et direct.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *