Mohamed Sebbar : «Le politique est un tout et l’environnement en fait partie»

Mohamed Sebbar : «Le politique est un tout et l’environnement en fait partie»

ALM : Le message est clair : après 3 essais vous savez observer, mais que vient faire le ramassage des affiches ?
Mohamed Sebbar : Le politique est un tout et l’environnement en fait partie. Ces affiches qui par paquets jonchent la chaussée, cela donne une mauvaise impression des élections. En fait, tout candidat se doit de nourrir des préoccupations relatives à l’environnement. Et ce n’est pas comme j’ai entendu dire : «fioriture que cette préoccupation». Comme celle qui concerne l’accessibilité des handicapés d’ailleurs. Ils sont 1,5 million.

4.000 observateurs pour 40.000 bureaux de vote, la proportion est de 1 à 10. Observera-t-on tout et partout ?
A la limite ce n’est pas le plus important. Il suffit qu’on sache qu’on est observé ou même qu’on ne laisse pas indifférent. D’ailleurs, tous les services d’observation et de contrôle ne vérifient pas tout, mais se fient à la méthode aléatoire pour suivre le bon déroulement de la procédure. Et puis il y a les citoyens eux-mêmes. Je sais que certaines organisations non gouvernementales leur donnent la possibilité de les informer d’éventuels manquements. Pour revenir à la question, si chacun de nos observateurs se présente dans deux ou trois bureaux, ce sera déjà bien. Car ça se saura. Les moyens de communication modernes sont si présents et si rapides.

Il n’y a pas eu beaucoup de monde à la réunion. N’est-ce pas préoccupant ?
Une vingtaine de représentants parmi ceux des trente partis politiques qui présentent des candidats aux élections. A mon avis, c’est un bon score. Ceci dit, nous comprenons très bien qu’à la veille d’élections les états-majors des partis aient beaucoup à faire en interne pour se soucier d’environnement. Mais qu’à cela ne tienne, nos services leur ont envoyé la documentation sur notre méthodologie et c’est tout comme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *