Mouatassim Belghazi succède à Saâd Bendidi à la tête de l’ONA

Mouatassim Belghazi succède à Saâd Bendidi à la tête de l’ONA

L’annonce des résultats annuels de l’ONA, lundi 31 mars dernier, a été le dernier exercice public pour Saâd Bendidi à la tête de ce holding qui a réalisé en 2007 un chiffre d’affaires de 32,835 milliards de dirhams, en progression de 14,9 % par rapport à 2006.
Après trois ans et trois mois, M. Bendidi cède sa place à Mouatassim Belghazi. Ce dernier hérite d’un groupe qui a enregistré un résultat net part du groupe (RNPG) de 1,728 milliard de dirhams, marquant ainsi une hausse de 80,2% en comparaison avec l’exercice 2006. La nomination du président de la Société Maroc-Emirats Arabes Unis de Développement (Somed) à la tête de l’ONA intervient après l’acquisition par la Société nationale d’investissement (SNI) de 32,9% du capital de la Somed pour la somme de 1,24 milliard de dirhams. Et selon les analystes de BMCE Capital, la Somed est valorisée après cette transaction à 3,769 milliards de dirhams.
Depuis le mois de février dernier, l’actionnariat de la Somed compte ainsi le Trésor marocain avec 33,25 %, la SNI avec 32,9% et la partie émiratie avec 33,9% du capital. «Cette opération s’inscrit dans le cadre de la nouvelle vocation de la SNI en tant que holding d’investissement qui gère de manière dynamique un portefeuille de participations significatives, mais non majoritaires», a précisé la SNI dans un communiqué de presse. La SNI elle-même est actionnaire de l’ONA.
Créée en 1982, la Somed est un holding d’investissement historique dans le secteur du tourisme qui a opéré depuis 2006 une nouvelle stratégie s’articulant principalement autour de l’hôtellerie, l’industrie du plomb et le négoce, la production oléicole, la pêche et l’immobilier. Avec Mouatassim Belghazi, cette société a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 1,4 milliard de dirhams et un résultat net part du groupe de plus de 200 millions de dirhams en 2006.
Titulaire d’un diplôme de l’Ecole des Sciences de l’Information à Rabat et d’un diplôme de troisième cycle de management des entreprises de l’Université Paris I, M. Belghazi détient également un DESS de Gestion de projets de l’IAE de Paris et du diplôme du Centre d’études financières, économiques et bancaires à Marseille. En décembre 2006, il a soutenu une thèse de doctorat sur le «Gouvernement d’entreprise et croissance de la microfinance: un essai sur le cas du Maroc». Et c’est bel et bien dans ce domaine où le nouveau président de l’ONA a su exceller. M. Belghazi est président de la Fondation pour le développement local et le partenariat (FONDEP) qui vient d’obtenir le 5ème rang mondial des institutions de microcrédit selon le classement de Forbes.
De la microfinance au sport, M. Belghazi accorde un intérêt particulier au club du FUS (Fath Union Sport) dont il est vice-président. Avec Mustapha Bakkoury et Moncef Belkhayat, il est l’un des piliers du nouveau mangement du FUS dirigé par Mohamed Mounir El Majidi. Une équipe de dirigeants qui veut moderniser la gestion footballistique au Maroc à travers l’expérience pilote du FUS. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *