Mounaim Chawki : «Ces graves violations prouvent que l’Espagne perd le contrôle»

Mounaim Chawki : «Ces graves violations prouvent que l’Espagne perd le contrôle»



ALM : Comment réagissez-vous à la poursuite des cas de violence physique à l’encontre des citoyens marocains ?
Mounaim Chawki : Il s’agit en réalité d’un glissement dangereux. Ces cas de violence de la part des policiers espagnols traduisent une escalade sans précédent. Le nombre de cas de citoyens marocains agressés depuis le 16 juillet dernier jusqu’à aujourd’hui montre clairement que les policiers espagnols à Mellilia ont reçu des ordres dans ce sens. Il ne s’agit plus de cas isolés, mais de violations systématiques. Il s’agit aussi d’une stratégie bien ficelée, voulue et programmée permettant à l’Etat espagnol d’atteindre un objectif bien déterminé. Pour l’Espagne, tout ce qui est marocain est susceptible d’être provocateur. En diplomatie, la publication par le ministère des Affaires étrangères d’un communiqué et la convocation de l’ambassadeur ne doivent pas être pris à la légère. L’Espagne devait ouvrir une enquête dès le premier jour à propos de ces violations.

Huit immigrés subsahariens ont fait l’objet de mauvais traitements. Qu’en dites-vous ?
Cet incident prouve clairement que l’Espagne perd le contrôle. C’est un comportement raciste de la part des Espagnols. Ces violations graves des droits de l’Homme marqueront à tout jamais l’histoire. Ces huit immigrés ont été abandonnés au large des côtes marocaines dans un état critique. Auparavant, l’Espagne jetait la tomate marocaine dans la mer et aujourd’hui elle jette des êtres humains. Ce n’est pas digne d’un Etat qui prétend être un Etat de droit.

Quelles sont les démarches que vous allez entreprendre dans le cadre de la protestation?
Parmi les démarches pratiques que nous avons décidé d’entreprendre c’est interdire, à partir du lundi 9 août, aux véhicules transportant les poissons marocains d’accéder au préside occupé de Mellilia. A partir du moment qu’un citoyen marocain a subi une raclée au point d’accès à Mellilia par les policiers espagnols juste parce qu’il transportait un kilogramme et demi de sardines arguant du fait que ces sardines pouvaient nuire à la santé des habitants de Mellilia, nous allons interdire totalement le transport des poissons marocains vers Mellilia. Et on verra qu’est-ce que cela va donner en tant que conséquences néfastes sur l’économie de cette ville.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *