Mustapha Baba : «Le rattachement du conseil au ministère de la jeunesse et des sports serait une erreur»

Mustapha Baba : «Le rattachement du conseil au ministère  de la jeunesse et des sports serait une erreur»

ALM : Comment vous-vous accueilli l’appel à la création du Conseil consultatif de la jeunesse et de l’action associative ?
Mustapha Baba : Il s’agit d’une excellente initiative. Car nous pensons aujourd’hui que le gouvernement doit impérativement revoir sa manière de traitement de tous les dossiers liés à la jeunesse marocaine. Les équipes gouvernementales successives ont toutes, et sans exception, adopté une approche sectorielle, ce qui est de notre point de vue à la JJD, une erreur. Le temps est venu aujourd’hui pour que l’Exécutif mette en place une stratégie globale et intégrée basée sur une approche horizontale. La déclaration gouvernementale a d’ailleurs mis l’accent sur ce sujet même si rien n’a été activé pour le moment. C’est pour cette raison que nous souhaitons que le Conseil consultatif de la jeunesse et de l’action associative soit l’une des priorités du gouvernement en 2013.

En tant qu’organisation partisane pour les jeunes, quelles sont les problématiques prioritaires à résoudre ?
Nous avons actuellement deux principales problématiques prioritaires qui méritent d’être résolues au plus vite. Il s’agit bien évidemment de l’enseignement et l’emploi. Le reste des dossiers peut en quelque sorte attendre encore un peu afin de trouver les réponses adéquates aux problèmes chroniques dans ces deux secteurs. C’est pour cette raison que le Conseil consultatif doit voir le jour au plus vite. Même si l’association de jeunes et de la société civile dans un seul conseil dans la Constitution fut une erreur parce que les deux secteurs ne sont pas directement liés.

Pourquoi considérez-vous cette association comme une erreur?     
C’est une erreur parce que nous avons la crainte de voir l’approche sectorielle qui a toujours prévalu l’emporter une deuxième fois. De même, le rattachement du conseil au ministère de la jeunesse et des sports serait une erreur. Les jeunes n’ont pas besoin uniquement d’encadrement ou de mobilisation dans le cadre d’associations organisant des colonies de vacances ou les tournois de sports, ils doivent également être impliqués dans la conception et la mise en œuvre dans les projets de l’Etat en leur faveur dans le cadre d’une stratégie intégrée. Nous attendons de ce conseil qu’il soit un conseil démocratique avec la participation de vrais acteurs qui ont prolongement dans le terrain. Le but est que le conseil devienne une force de proposition auprès du gouvernement pour le traitement de toutes les problématiques surtout que sa création intervient dans un contexte politique et social marqué par une tension dans le monde entier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *