Nabil Benabdallah : «Nous voulons créer un pôle politique progressiste»


ALM : Comment est venue l’idée de constitution de ce pôle politique ?
Nabil Benabdallah : L’idée d’unifier la gauche est une idée du PPS, vieille d’un demi-siècle. Nous avons toujours défendu cette idée de créer un grand pôle de gauche. Avant, un certain nombre de partis politiques de gauche sont entrés en concertation. Malheureusement, nous n’avons pas pu aller vers une approche commune du processus électoral. Nous ne pensons pas que la gauche a joué un rôle majeur dans les élections. L’initiative de former un pôle politique progressiste a été prise au niveau des trois formations, parce que les conditions étaient réunies et la volonté était d’aller de l’avant. Cette initiative est à la fois ambitieuse et modeste. Nous voulons contribuer à ce que la gauche puisse se réapproprier le rôle important sur la scène politique. Le pôle se veut ouvert à toutes les autres forces de gauche mais aussi aux citoyens qui pourront s’y retrouver.

Est-ce que ce pôle conduira à la création d’un parti dans l’avenir ?
Il est prématuré aujourd’hui de parler de parti politique commun, parce que cela nécessite du temps pour coordonner les structures. La création d’un parti politique est une idée large qui n’est pas d’actualité. Nous ne sommes pas à la création d’un parti politique nouveau . Les trois partis conservent pour l’instant leur autonomie politique et organisationnelle. Nous voulons aller vers la création d’un pôle politique progressiste, moderniste et unifié.

Comment comptez-vous mettre en œuvre ce projet ?
Il y a deux niveaux pour la mise en œuvre de ce projet. Un niveau d’ordre parlementaire et un niveau d’ordre extraparlementaire. Le premier niveau consiste en la constitution d’un groupe parlementaire au sein des deux Chambres du Parlement. Pour le second niveau, il s’agira d’organiser une université commune, c’est-à-dire un espace de réflexion sur le Maroc d’aujourd’hui et ce qu’il en est de son processus de modernisation et de développement. Cette initiative constitue un moyen pour dégager des idées progressistes et des formes d’action. Nous allons déployer un certain nombre d’actions tendant à mieux gérer les rapports entre les trois partis et à créer des mécanismes pour faire de cette initiative un pôle attractif pour les citoyens et les citoyennes attachés aux idéaux de la démocratie et du progrès. En même temps, nous aurons des contacts élargis avec les autres composantes de la gauche.



Le PPS, le FFD et le PT unifient leurs efforts


Le PPS, le FFD et le PT ont décidé d’unifier leurs efforts, tant à l’intérieur du Parlement qu’à l’extérieur, pour la constitution d’un «pôle politique moderniste et progressiste unifié». Dans un communiqué, les trois partis considèrent que cette initiative répond «au besoin pressant de notre pays d’édifier un pôle moderniste et progressiste unifié».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *