Omar Kabbaj invité à la clarté

Omar Kabbaj invité à la clarté

Inédite cession ordinaire du Conseil de la région de Casablanca. Tenue vendredi dernier, cette assemblée qui devait, comme à l’accoutumée, comporter quelques présentations et des suggestion ne s’est pas limitée seulement à des votes à main levée et aux gestuels symboliques.
Dans ce cadre, le président du Conseil régional du tourisme de Casablanca, Omar Kabbaj, était invité à faire l’état de ses réalisations pour l’été 2005 et de ses projections pour l’année 2006. Un exercice au demeurant banal et qui n’avait rien de périlleux. Mais, avant même que le président ne prenne la parole, des protestations fusent de tous côtés: «ne nous faites pas tomber sur des panneaux, on veut discuter des choses sérieuses», entend-on distinctement. Dès lors, l’on savait que l’ordre du jour, à savoir la présentation du programme de la promotion touristique de Casablanca, était relégué au second plan. Certains élus exigent des comptes de la part du CRT. D’autres reprochent à cet organe un penchant prononcé pour les études au détriment de l’animation et de la présence aux foires. Dans ce qui ressemblait selon les termes d’un conseiller municipal, à une foire d’empoigne, l’on gesticulait. L’on s’apostrophait.
Bref, le CRT était en ligne de mire. «Avant de voter un quelconque budget pour l’année prochaine, nous voulons savoir qu’est-ce qui a été fait des 8 millions qui ont été alloués aux CRT», entend-on dans la salle. La discussion assez vive entre les élus, partisans d’une explication séance tenante pour les uns, favorables à un report pour les autres, tourne à l’avantage de ces derniers.
Pour mettre les choses au clair, il a été décidé d’un commun accord de tenir une réunion ad hoc. Une opportunité que ne manquera pas de saisir M. Kabbaj pour faire la lumière sur les comptes de l’instance qu’il préside. «Sur le fond, indique Kamal Dissaoui, élu USFP, l’ensemble des partis politiques est d’accord sur le fait que le CRT de Casablanca doit rendre compte des fonds publics qui lui ont été alloués. Nous sommes d’accord sur le blocage de la subvention, jusqu’à ce que toute clarification soit faite sur le sujet». Et d’ajouter : «c’est un manque de tact de ne pas avoir permis au président du CRT de prendre la parole durant cette séance. C’est contraire au principe de la démocratie et de la politesse».
En trois ans d’existence, le Conseil régional du tourisme a reçu sous formes dotations 8 millions de dirhams dont 5, accordés lors du lancement. Si en 2003, la rallonge de 3 millions de dirhams s’est effectuée sans problème, en revanche, tel n’a pas été le cas pour 2004 (les 4 millions votés manquent toujours à l’appel, les élus exigeant des comptes audités et certifiés au préalable), et, à entendre certains élus, tout est parti pour que la dotation au titre du prochain budget ne se fasse pas sans quelques résistances. Il faudra d’abord, entend-on ici et là, un élargissement de l’actuel bureau du CRT. Une formalité qui sera effective avant le mois de décembre si l’on s’en tient aux déclarations de M. Kabbaj.
En attendant la réunion ad hoc, le directeur du CRT, Said Mouhid, dit ne pas comprendre tous ces bruits : «il est du devoir des élus et de leur droit d’exiger des comptes. Mais il y a une procédure à respecter et des règles à suivre». A la décharge du CRT, il cite le coût relativement bas de la réalisation du Plan de développement régional de Casablanca (PDR), lequel n’a coûté que 500 000 dirhams. «Depuis la mise en place du CRT, beaucoup de choses ont été faites», souligne-t-il, rappelant qu’entre 2002 et 2005, «9 hôtels ont été construits». Cela alors que pendant dix ans, Casablanca a plutôt stagné. Des considérations que certains élus n’ont sûrement pas pris en compte, attendant désormais du CRT, en plus d’une présentation de son rapport d’activité, un audit. Une chose est sûre, le prochain Conseil de la région est prévu d’ici trois mois. Les élus menacent de bloquer toute dotation au CRT, comme ils l’ont fait en 2004, à moins que d’ici la, toute lumière soit faite sur les comptes du CRT.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *