Partis : RNI-UC-PAM-MP : Un début d’alliance… ?

Partis : RNI-UC-PAM-MP : Un début d’alliance… ?

C’est manifestement un message fort qu’envoient quatre grands partis et non des moindres à la classe politique marocaine. Jeudi 11 août, en milieu de journée, en effet, les membres du Rassemblement national des indépendants (RNI), son allié depuis longtemps, l’Union constitutionnelle (UC), le Parti de l’authenticité et de la modernité (PAM) et, enfin, le Mouvement populaire (MP) ont tenu une réunion au terme de laquelle ils ont décidé de coordonner et de rapprocher leurs positions par rapport aux projets de lois actuellement en discussion avec le ministère de l’intérieur (voir notre numéro du lundi 8 août). Pour beaucoup d’observateurs, il s’agit là d’un signal très fort étant donné qu’on est à la veille d’élections législatives. Certains y voient carrément l’embryon d’un futur pôle constitué des quatre partis. Le patron de l’UC, Mohamed El Abied tempère. Pour lui, trop prématuré de parler de regroupement ou d’alliance. D’abord parce que, explique-t-il, ce mécanisme de concertation entre les quatre formations fonctionne depuis longtemps. Ensuite et surtout parce qu’« il s’agit juste de travailler ensemble sur des projets de lois qui sont aujourd’hui à l’étude et qui ont une portée importante sur le champ politique». Plus concrètement, les représentants des quatre partis ont convenu de travailler pour essayer de préparer une proposition commune au ministre de l’intérieur au sujet des projets de lois. Lors de la réunion du jeudi 11 août, les représentants du PAM, RNI, UC et MP ont commencé d’abord par exposer chacun de son côté les positions par rapport aux textes «de manière, explique un membre de la direction du RNI, à ce que nous dressions d’abord une liste des points communs et des aspects sur lesquels il restera à trouver un consensus». A la suite de cette réunion, une première plate-forme sera présentée aux patrons des quatre partis qui devront officialiser la démarche et l’annoncer publiquement. Et ce n’est qu’après cette annonce que les équipes des 4 formations devront travailler activement pour préparer un document commun à soumettre au ministère de l’intérieur. L’exercice ne sera certainement pas de tout repos. Trop prématuré de parler d’alliance ? Peut-être. Pourtant, l’on se rappelle bien que pour l’alliance entre le RNI et l’UC, les choses avaient débuté de la même manière : une coordination pour arrêter des points de vue et des positions communes qui s’est très vite transformée en alliance. En sera-t-il de même pour les quatre ? Pour le patron de l’UC, «si nous adoptons aujourd’hui des positions communes sur les textes fondateurs, il est tout à fait logique que nous partagions à l’avenir les mêmes visions et donc de nous rassembler». Car, poursuit M. El Abied, «les partis ont compris que l’avenir politique passe par des opérations de regroupement». Prématuré, certes, mais pas impossible. L’annonce des quatre partis pour leur démarche, qui n’était pas encore faite à l’heure où nous mettions sous presse, aura en tout cas un effet d’électrochoc sur le paysage politique et ce, au moment où, de l’autre côté, les partis de la Koutla, eux, n’ont pas réussi à uniformiser leur position (voir article page 4) Espérons seulement que la démarche du RNI, PAM, UC et MP fera des émules.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *