Plan d urgence

Plan d urgence

Sa Majesté le Roi Mohammed VI est revenu dans son discours adressé à la Nation sur l’importance capitale que recouvre la Charte nationale d’éducation et de formation. 

«Les gouvernements successifs se sont attachés à mettre en œuvre les préconisations de cette charte, surtout le gouvernement précédent qui a déployé les moyens et les potentialités nécessaires pour mener à bonne fin le Plan d’urgence, dont il n’a, d’ailleurs, entamé la réalisation qu’au cours des trois dernières années de son mandat», a affirmé Sa Majesté le Roi.

Pour rappel, le gouvernement précédent dirigé par Abbas El Fassi avait piloté le plan d’urgence. C’est Mohamed Akhchichine, alors ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur, de la formation des cadres et de la recherche scientifique, ainsi que Latifa El Abida, secrétaire d’État chargée de l’enseignement scolaire de l’époque, qui étaient en charge du dossier. 

Aujourd’hui, il semble que les acquis du plan d’urgence n’ont pas été fructifiés.

«Malheureusement, les efforts nécessaires n’ont pas été entrepris pour consolider les acquis engrangés dans le cadre de la mise en œuvre de ce plan. Pire encore, sans avoir impliqué ou consulté les acteurs concernés, on a remis en cause des composantes essentielles de ce plan», a déploré le Souverain. 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *