Premier conseil d’administration à Rabat de l’Agence national des ports

Les participants à cette réunion se sont penchés sur le bilan d’ouverture provisoire de l’ANP, son budget 2007 et les conventions de concession passées avec les opérateurs portuaires, précise la même source.

"La réforme apporte plusieurs innovations qui sont autant de corrections et d’améliorations du secteur et de l’outil portuaire national, telles que la séparation des fonctions régaliennes d’autorité et des activités commerciales", a rappelé le directeur général de l’ANP, M. Mohamed Jamal Benjelloun, cité par le communiqué.

Il a également souligné que la création de l’ANP s’inscrit dans le cadre de la loi 15-02 portant réforme du secteur portuaire.

Selon le communiqué, l’ANP est un établissement public doté de l’autonomie financière et placée sous la tutelle du ministère de l’Equipement et du Transport qui permet de mettre en uvre la réforme et d’actionner tous les leviers de développement potentiels ou opportuns.

L’Agence a pour mission la régulation du secteur portuaire marocain, l’octroi des concessions et des autorisations, le développement, la maintenance et la modernisation des ports nationaux ainsi que la promotion des places portuaires.

Concernant le budget prévu pour réaliser les objectifs tracés pour 2007, M. Benjelloun a précisé que le chiffre d’affaires attendu est de 1017 millions de DH pour des charges d’exploitation estimées à 847 millions de DH et une valeur ajoutée de l’ordre de 500 millions de DH.

Pour le programme d’investissement (2007-2009), il nécessitera une enveloppe globale de 1,9 milliard de DH, répartie en 1642 millions de DH pour les infrastructures, 191 millions de DH pour les équipements et 67 millions de DH pour les études.

Selon la même source, l’ANP démarrera son activité le 1er décembre avec un effectif de 756 salariés.

Pour ce volet, le DG de l’ANP a souligné l’importance de dispose de hauts profils qualifiés notamment pour les aspects juridiques et de gestion de contentieux.

Concernant la concession de terminaux portuaires, M. Benjelloun a présenté les termes des deux conventions de concession passées au port de Casablanca, l’une avec un opérateur public et l’autre avec un opérateur privé, notamment ceux relatifs aux engagements desdits concessionnaires en matière d’investissement, de tarifs à appliquer et de redevances à payer ainsi que les conditions d’exercice fixées pour les activités concédées.

Le conseil a adopté l’ensemble des résolutions soumises à son ordre du jour, selon le communiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *