Rapport sur les tendances de l’investissement dans le monde : les IDE ont baissé de 46% en 2009

Les flux des investissements directs étrangers (IDE) a connu une forte chute au titre de  l’année 2009. En effet, les IDE au Maroc ont régressé de 46%, soit 1,33 milliard de dollars contre 2,79 milliard de dollars en 2008, situant ainsi le Maroc en 12ème place des pays africains bénéficiaires d’IDE.  Ces résultats ont été mis en relief dans l’étude annuelle de la conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED). Ce rapport portant sur les tendances de l’investissement dans le monde a été présenté, jeudi 22 juillet 2010, à Rabat par Nicole Moussa, économiste au bureau de la CNUCED à Genève. Quelques jours avant la publication du rapport du CNUCED, Ahmed Reda Chami, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, avait exposé, jeudi 8 juillet 2010, lors du Conseil de gouvernement un plan de travail visant à renforcer les investissements étrangers directs. Ce plan qui s’articule autour de huit axes vise notamment à encourager le partenariat intersectoriel afin de renforcer le plan Maroc-vision dans ce domaine en tant que facteur incitatif des investissements étrangers, a souligné Khalid Naciri, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement lors d’un point de presse à l’issue du Conseil. Concernant le secteur industriel s’appuyant essentiellement sur l’offshoring, le ministre a indiqué que ce plan a pour but de renforcer et d’augmenter le nombre d’entreprises qui investissent au Maroc. Dans les secteurs automobile, de l’aviation et de l’électromécanique, le Maroc ambitionne de drainer davantage d’entreprises se consacrant à l’investissement dans ce secteur. Le plan accorde également un intérêt aux secteurs des produits alimentaires, du textile et du cuir qui jouent un rôle vital dans le domaine des investissements au Maroc. De même, M. Chami a mis l’accent sur les secteurs du tourisme, de l’agriculture et de l’énergie, en insistant sur l’amélioration du climat des investissements. Si  les flux globaux des investissements directs étrangers (IDE) ont décliné en 2009 pour la seconde année consécutive, ils ont connu un rebond lors de la seconde moitié de la même année, suivis par une reprise modeste au cours du 1er semestre 2010. Selon ce rapport sur les tendances de l’investissement dans le monde, les perspectives globales de l’IDE sont d’un optimisme prudent dans le court terme et plus prononcé dans le moyens-terme. Les gouvernements tentent, ainsi, de tenir compte des leçons de la crise financière mondiale, tout en cherchant à dynamiser les flux des IDE pour mieux sortir de la crise, selon le rapport. Concernant les nouvelles tendances dans les accords internationaux d’investissement (AII), le rapport observe une tendance de consolidation au niveau régional et un rééquilibrage au sein des régimes d’AII en faveur du droit des Etats à réglementer, ainsi que des efforts de nombreux pays pour réexaminer leurs politiques en matière d’IED afin de mieux y prendre en tenant compte de la problématique du développement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *