«Rawaj vision 2020» définit les grandes lignes de son programme

La feuille de route du programme de mise à niveau du commerce interne «Rawaj vision 2020», a été révélée, lundi 29 juin, à Rabat lors de la 8ème édition de la Journée nationale du commerce et de la distribution. Tenue sous le thème «Plan Rawaj: bilan préliminaire et perspectives», cette édition prévoit le développement de la compétitivité des opérateurs du secteur et l’amélioration des conditions d’approvisionnement des consommateurs. «Le gouvernement œuvre pour concrétiser les objectifs escomptés du Plan dans les délais impartis à travers une approche participative avec l’ensemble des parties concernées», a déclaré le Premier ministre Abbas El Fassi, dans une allocution dont lecture a été donnée par Nizar Baraka, ministre délégué chargé des Affaires économiques et générales. Il a également souligné que «le Plan Rawaj ambitionne d’augmenter de 12 à 20% la part du secteur commercial dans le PIB et de créer 450.000 postes d’emploi fixes à l’horizon 2020». Par ailleurs, le bilan préliminaire du «Plan Rawaj», vision 2020, a été présenté par le ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, Ahmed Reda Chami, lors de la séance d’ouverture, qui s’est déroulée en présence du ministre d’Etat Mohamed Elyazghi. M. Chami a indiqué, lors de cette présentation, que «l’offre intégrée pour la modernisation du commerce de proximité, qui s’inscrit dans le cadre du plan Rawaj vision 2020, a réalisé 49% de ses objectifs durant la période allant de septembre 2008 à juin 2009». Ce programme de mise à niveau du commerce interne s’inscrit en cohérence avec les orientations stratégiques des différents secteurs productifs et ambitionne de faire du Maroc une plate-forme par excellence du shopping dans le pourtour euro-méditerranéen. Il s’agit également de la réalisation d’une étude de faisabilité pour la mise en place d’une centrale d’achat au compte des commerçants grossistes et l’appui au développement des réseaux commerciaux d’entreprises championnes nationales actives dans le secteur de l’habillement, l’ameublement et le commerce des articles cadeau. Par ailleurs, le secteur du commerce et de la distribution en dépit de la conjoncture difficile de l’économie mondial a pu sauvegarder son rythme de développement, en réalisant une valeur ajoutée de 70 milliards de dirhams en 2008, contre 65 milliards de dirhams en 2007. Le bilan de la 1ère année de ce plan s’articule autour de trois axes portant sur le développement de l’urbanisme commercial, la modernisation du commerce de proximité et l’organisation de la filière frais. Ainsi, selon M. Chami, le Plan Rawaj vision 2020 se veut un autre chantier sur la voie de la modernisation de l’économie nationale et de la promotion du secteur commercial.


Rawaj 2020 : Pourquoi ?


Le commerce intérieur contribue annuellement à la création de richesse à hauteur de 11% (la valeur ajoutée du secteur, au prix courant, s’est établie, au titre de l’année 2006, à 63 milliards de dirhams) et emploie environ 1,2 million de personnes, soit 12,8% de la population active marocaine répartis sur plus de 850.000 points de vente, dont 40% exercent sous forme ambulante, occasionnelle ou saisonnière principalement en milieu rural. Par ailleurs, il est à noter que le commerce intérieur a connu, durant cette dernière décennie, l’émergence de nouveaux modes de commerce et plus particulièrement les réseaux de franchise et de la grande distribution. Dans ce cadre et eu égard au rôle important que joue ce secteur en tant que canal incontournable entre les producteurs et les consommateurs, il a besoin, aujourd’hui, d’une vision claire, qui se fixe pour objectifs une adaptation à l’évolution économique et sociale et une structuration de la distribution à même de permettre d’améliorer la compétitivité des secteurs productifs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *