Réactions

Noureddine Ayouch : «Je ne peux qu’applaudir ce genre d’initiative»
Concernant la marche du Mouvement «Matkich Bladi» organisée dimanche 26 juin à Casablanca, Noureddine Ayouch membre du Collectif démocratie et modernité, a déclaré : «Je ne peux qu’applaudir ce genre d’initiative dans la mesure où il n’y a pas eu de confrontation avec les tenants du «Non»». Concernant la campagne de communication, M. Ayouche a souligné que «l’intelligence du ministère de l’Intérieur est restée dans une certaine mesure neutre et faisant en sorte de laisser la liberté à la société civile et aux partis politiques de mobiliser les gens, et d’exprimer leurs avis. Dans ce sens, les médias publics ont été ouverts aussi bien aux tenants du «non», qu’aux tenants du «oui»».

Fouzia Assouli : «C’est important pour le citoyen de manifester»
«Malheureusement, je n’ai pas participé à la marche du Mouvement «Matkich Bladi» à Casablanca, j’étais à Agadir dans le cadre justement des activités de l’association pour l’appel à voter «Oui» au référendum», a déclaré à ALM Fouzia Assouli, présidente de la Ligue démocratique des droits des femmes. Et d’ajouter : «Ce genre d’initiative est louable, je déplore juste qu’on ne nous ait pas contacté. Parce que c’est important pour le citoyen de sortir manifester sa joie et sa détermination à participer au progrès pour un Maroc plus démocratique. Nous avons contribué à cette Constitution à travers des efforts faits depuis dix ans pour les principes démocratiques de séparation des pouvoirs et de bonne gouvernance».

Mustapha Benhamza : «Les jeunes sont capables de manifester pacifiquement»
«Les manifestations de dimanche 26 juin sont un pas vers la démocratie», a déclaré Mustapha Benhamza, président du Conseil des ouléma à Oujda. Et d’ajouter que «dernièrement on observe que les citoyens marocains donnent plus d’importance à la chose publique et cela est un bon signe pour régler la question du référendum». «Je pense que les jeunes Marocains prouvent à travers ces manifestations qu’ils sont capables de manifester pacifiquement afin d’exprimer leurs avis avec conviction», a affirmé M. Benhamza.

Khadija Rouissi : «Le Maroc est un pays de liberté d’expression et de démocratie»
«Je suis pour la liberté d’expression et je suis pour que les gens expriment leurs positions à propos du référendum», a indiqué Khadija Rouissi, présidente de l’Association Bayt Al Hikma. «Ce genre de manifestations prouve que le Maroc est un pays de liberté d’expression et de démocratie», a ajouté Mme Rouissi. «C’est aussi l’occasion de démontrer de nouveau aux pays étrangers que les citoyens marocains peuvent manifester et donner leurs avis sur une question précise, soit positivement ou négativement», a-t-elle conclu.

Bachir Dkhil : «La nouvelle Constitution est un pas en avant souhaitable»
«Je suis très content de voir ceux qui appellent à voter pour le projet de la nouvelle Constitution au même titre que ceux qui sont contre exprimer leurs opinions librement. Le Maroc est un Etat qui bouge. Le Maroc a réalisé un énorme progrès en matière de consécration de la liberté d’expression. Et ceci ne peut être que bénéfique pour notre démocratie. Le plus important c’est que tout le monde exprime son point de vue dans un cadre pacifique. La nouvelle Constitution est un pas en avant souhaitable étant donné que nous avons nos propres particularités», souligne Bachir Dkhil, président du forum Alternatives.

Soufiane Nehrou : «Cette initiative confirme la fin du 20 février»
Selon Soufiane Nehrou, porte-parole du Mouvement des jeunes royalistes, «Un nombre important de citoyens, adeptes de confréries, membres d’associations, adhérents  à des partis ou tout simplement des indépendants ont répondu, dimanche 26 juin, à l’appel pour voter «Oui» à la Constitution. Cette initiative vient confirmer la marginalité et la fin du chimérique Mouvement du 20 février dont le nombre des manifestants sortis appeler au boycott du référendum n’a pas dépassé un millier». D’après lui, cette marche n’est qu’une étape parmi d’autres, puisque le Mouvement des jeunes royalistes est mobilisé pour la réussite de ce référendum, à travers plusieurs actions, notamment la distribution de 700.000 tracts appelant à voter «Oui» et expliquant pourquoi. «Si les 20 févriéristes croient en la démocratie, ils doivent comprendre que la volonté du peuple est pour la Constitution parce que son contenu répond aux attentes légitimes de la majorité des Marocains», conclut-il.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *