Réactions nationales

Abbas El Fassi, secrétaire général du PI : «L’Istiqlal votera Oui»
Le comité exécutif du parti de l’Istiqlal (PI) a décidé à l’unanimité de ses membres de voter «oui» pour le projet de nouvelle Constitution, a annoncé Abbas El Fassi, dans une déclaration relayée par la MAP. «Nous disposons en fait d’une nouvelle constitution qui a tout changé en profondeur, en faveur de la démocratie, de l’indépendance de la justice, de la moralisation de la vie publique et de la bonne gouvernance», s’est félicité le secrétaire général du PI.

Hamid Chabat, secrétaire général de l’UGTM : «Le Maroc entrera dans le club des Etats démocratiques»
Le projet de la nouvelle Constitution est de nature à permettre au Maroc d’entrer de plain-pied dans le club des Etats démocratiques, a souligné à la MAP Hamid Chabat. «Le peuple marocain sera derrière SM le Roi Mohammed VI dans la consécration de ce grand chantier, qui permettra au Maroc d’entrer de plain-pied dans le club des Etats démocratiques», a-t-il dit.  

Salaheddine Mezouar, président du RNI : «Une confirmation de la maturité de la société»
Le projet de la nouvelle Constitution est le fruit d’une démarche participative où se rejoignent toutes les aspirations des composantes de la société marocaine, a affirmé Salaheddine Mezouar. Dans une déclaration relayée par la MAP, M. Mezouar a ajouté que cette nouvelle Constitution confirme l’identité plurielle du Royaume et consacre les choix démocratiques opérés par SM le Roi depuis son intronisation. «Elle confirme aussi la maturité de la société marocaine et traduit la dynamique d’évolution que connaît le Royaume», a-t-il dit. 

Habib El Malki, membre de l’USFP : «Une Constitution de la nouvelle citoyenneté»
La nouvelle Constitution représente un texte fondateur d’une nouvelle citoyenneté, a estimé Habib El Malki, dans une déclaration à la MAP. En vertu de ce projet, le citoyen marocain jouit désormais de nouveaux droits politiques qui se manifestent notamment à travers la possibilité pour la Cour constitutionnelle de traiter de toutes les questions relatives aux droits de l’Homme, aux libertés publiques et «tout ce qui a trait à la dignité du citoyen marocain», a-t-il ajouté.  

Mohamed Cheikh Biadillah, SG du PAM : «Un pacte historique sans précédent»
La nouvelle constitution est un pacte historique sans précédent qui jette les bases d’un Maroc évolué, développé et moderniste, promu à être un modèle pour les autres pays, a affirmé à la MAP Mohamed Cheikh Biadillah. Le discours royal du 17 juin restera gravé dans l’histoire du Maroc comme étant significatif de l’appartenance à la sphère des grandes nations démocratiques, fort en cela d’une Constitution assurant à tous liberté, dignité, citoyenneté et participation, a-t-il ajouté.  

Mohamed Abied, secrétaire général de l’UC : «Vers la voie de la consolidation de l’Etat de droit»
La nouvelle Constitution représente un saut qualitatif sur la voie de la consolidation de l’Etat de droit et des institutions, a affirmé à la MAP Mohamed Abied. «Il s’agit d’un projet démocratique, avancé et aux contenus clairement définis», a déclaré M. Abied à la MAP, qualifiant de pertinente la méthodologie qui a présidé à l’élaboration de ce texte en harmonie avec les attentes du peuple marocain, toutes composantes confondues. Pour le secrétaire général de l’UC, le choix démocratique se trouve ainsi consacré dans une logique de conciliation entre démocratie et responsabilité.

Thami El Khyari, secrétaire national de FFD : «Tous les Marocains peuvent être fiers»
Dans une déclaration à la MAP,Thami El Khyari a qualifié de «moderniste et démocratique» le projet de nouvelle Constitution, affirmant que «tous les Marocains peuvent être fiers» de ce texte qui hisse le Royaume au rang des pays avancés en matière de pratique démocratique, de séparation et d’équilibre des pouvoirs.  

Nabil Benabdellah, secrétaire général du PPS : «Mohammed VI, un Souverain réformateur»
Le discours royal constitue un moment historique fort, annonciateur d’une nouvelle ère démocratique pour le Maroc, a affirmé Nabil Benabdellah dans une déclaration à la MAP. M. Benabdellah a fait part des marques de considération et de gratitude à SM le Roi, «Souverain réformateur qui a su répondre aux attentes et aspirations des différents acteurs».  

Abdelkrim Benatiq, secrétaire général du PT : «La démocratie s’érige en fondement de la Nation»
Abdelkrim Benatiq a affirmé à la MAP qu’ «à travers le projet de nouvelle Constitution, la démocratie s’érige en fondement de la Nation marocaine en plus de la Monarchie et de l’Islam». M. Benatiq a par ailleurs indiqué que son parti «appellera à voter «oui» à ce projet que nous allons vulgariser à grande échelle à toutes les catégories du peuple marocain en milieu urbain et rural».
 
Abdelilah Benkirane, SG du PJD : «La Constitution répond globalement aux aspirations»
Abdelilah Benkirane a salué le discours royal, soulignant qu’il s’agit d’un discours «pertinent et positif». Dans une déclaration à la MAP, M. Benkirane a indiqué que le projet de nouvelle Constitution répond globalement de façon positive aux aspirations , particulièrement en ce qui concerne la répartition des attributions entre pouvoirs, l’élargissement des attributions du Chef du gouvernement et du Parlement, la garantie de l’indépendance de la justice et la consécration de l’identité.

Mohand Laenser, secrétaire général du MP : «Le Mouvement populaire satisfait du discours royal»
Mohand Laenser a indiqué à la MAP que le parti a accueilli avec «une très grande satisfaction» le discours royal. M. Laenser a précisé que le discours royal «a donné un grand éclairage sur les différents textes de la Constitution révisée», relevant qu’il «répond à la quasi-totalité des points présentés lors des réunions».

Ahmed Abbadi : «Un véritable levier d’une citoyenneté dynamique»
Le discours royal a répondu à toutes les attentes du peuple marocain, a estimé Ahmed Abbadi, secrétaire général de la Ligue Mohammédia des ouléma, dans une déclaration à la MAP. Il a souligné que la nouvelle Constitution est un véritable levier d’une citoyenneté dynamique qui est fortement enracinée dans nos constantes, notre identité et dans les fondamentaux de la société marocaine, a-t-il ajouté, précisant que de ce fait, la nouvelle loi fondamentale de la Nation ouvre la voie vers le développement.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *