Religion : La Rabita Mohammedia des Ouléma veut renforcer « l’identité nationale »

La Rabita précise vouloir s’engager sur cette voie en symbiose avec les Hautes orientations de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, Défenseur de la Nation et du culte, qui a honoré la Rabita – dans sa forme nouvelle – en lui attribuant Son auguste nom.

Dans la déclaration finale ayant sanctionné son assemblée générale constitutive, tenue samedi et dimanche à Rabat, la Rabita indique qu’après délibérations du conseil académique, il a été convenu à l’unanimité de soumettre le règlement intérieur à la Haute approbation de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, conformément au Dahir constituant la Rabita Mohammadia des Ouléma n 210-05-1, du 15 Moharam 1427, correspondant au 14 février 2006.

Le Conseil académique a procédé à la composition des commissions scientifiques permanentes après l’accord à l’unanimité sur le projet du règlement intérieur. Les commissions ont élu leurs présidents respectifs et procédé à la composition du bureau exécutif de la Rabita, qui a été approuvé à l’unanimité.

Ce bureau est composé de MM. Ahmed Senouni, Secrétaire général adjoint, Abdelhamid Achak, trésorier, Abdelhadi Hmitou, trésorier-adjoint, Abdeslam Ahmar, président de la commission des activités culturelles et scientifiques, Abderrahman Mouaziz, président de la commission de la coopération et du partenariat et de Mme Farida Zmarou, présidente de la commission des études et de la recherche.

Le monde d’aujourd’hui souffre de plaies nombreuses et profondes aux plans existentiel, social et environnemental et le Maroc, grâce à sa crédibilité, est à même de propager la culture de la paix, poursuit la Rabita, qui se dit décidée à oeuvrer aux côtés de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, afin de consolider cette crédibilité et faire valoir les vertus de reconnaissance mutuelle, de coopération et de solidarité que prônent la religion islamique tolérante.

La Rabita appelle enfin à une action concertée pour résoudre les conflits destructeurs qui déchirent le monde et qui ne laissent d’autres alternatives pour l’humanité que la coexistence pacifique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *