Statistiques bancaires : Les créances sur l’économie en hausse de 6,2% à fin juin 2011

À fin juin 2011, les créances sur l’économie ont affiché une nette progression. Selon les dernières statistiques monétaires de Bank Al-Maghrib, les encours ont atteint, dans ce sens, les 741,65 milliards DH, soit une hausse de 6,2% par rapport à la même période de l’année précédente. Les crédits des autres institutions de dépôts (AID), représentant les banques à l’exception de Bank Al-Maghrib, se sont élevés, pour leurs parts, à 667,17 milliards DH grimpant ainsi de 4,9% par rapport au mois de juin 2010.  Par objet économique, Bank Al-Maghrib met en relief l’accroissement simultané des crédits à l’équipement ainsi que des comptes débiteurs et crédits de trésoriers. À cet effet, les encours ont progressé respectivement de 11,8 et 11,4% pour s’établir à 138 et 162,23 milliards DH à fin juin 2011. Dans la même optique, l’encours des  crédits immobiliers est en hausse de 9%, soit un total de 199,5 milliards DH. Dans ce segment, les crédits à l’habitat ont atteint, à fin juin 2011, 130,31 milliards DH, soit une hausse de 11,2% par rapport au même mois de l’année précédente. Les crédits accordés aux promoteurs immobiliers se sont fixé, quant à eux, à 68 milliards DH affichant une progression de 4,2%. En outre, l’encours des crédits à la consommation est de 33,41 milliards DH au moment où les créances en souffrance sont estimées à 32 milliards DH avec une évolution de 1,6% comparativement à la même période de l’année 2010.  Par ailleurs, la ventilation des crédits bancaires par secteur institutionnel fait ressortir une hausse de  9,5% des prêts accordés au secteur privé avec un encours global de 541,85 milliards DH. De ce contexte, on relève une progression de 15,2% des crédits des sociétés non financières qui se sont établis à 318,67 milliards DH. Pour leur part, les crédits accordés aux autres secteurs résidents ont augmenté de 2,3%, soit un encours de 223,18 milliards DH. Dans ce contexte, les créances  accordées aux particuliers et aux Marocains résidant à l’étranger ( MRE) sont en hausse de 7,2%, soit un encours de 176,76 milliards DH à fin juin 2011. Les crédits immobiliers dans ce cas  sont estimés à 122,23 milliards DH au moment où ceux relatifs à la consommation franchissent le seuil des 32,6 milliards DH. En revanche, les crédits des entrepreneurs individuels ont connu un important repli. Au titre de juin 2011, les encours ont fléchi de 15,7% pour s’établir à 43,98 milliards DH. Notons que les crédits bancaires accordés au secteur public se sont accru de 12,2%. A cet effet, les crédits octroyés aux administrations locales sont hausse de 8%, soit un encours de 9,80 milliards DH, alors que ceux relatifs aux sociétés non financières publiques ont grimpé de 13,8% pour atteindre les 22,58 milliards DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *