Tamansourt… 8 ans plus tard

Tamansourt…  8 ans plus tard

Tamansourt, la petite ville nouvelle de Marrakech, n’est plus aussi petite que ça. En effet, Tamansourt a grandi discrètement jusqu’à devenir, en 8 ans, une ville de plus de 51.000 habitants. «Tamansourt est le fruit d’une volonté Royale, et d’une longue concertation entre toutes les parties concernées (décideurs, élus, autorités, professionnels du secteur et autres). Aujourd’hui, elle prend forme et la première tranche de 1.200 ha est en dernière phase d’achèvement en équipements d’infrastructure de base, avec une deuxième de 731 ha en phase d’études», a souligné Abdelaziz Belkeziz, directeur général de Tamansourt Al Omrane.
Aussi, en matière de logements, M. Belkeziz se félicite du travail réalisé par Al Omrane qui dispose actuellement d’une capacité d’accueil de 120.000 habitants et du travail «magnifique» réalisé par les opérateurs privés.
«Contrairement à ce qui se fait au niveau national, les opérateurs privés ont déjà rempli 75% de leur contrat, un record, ce qui porte le nombre d’unités disponibles actuellement à 35.000, réalisées aussi bien par Al Omrane que par les promoteurs privés», a expliqué M. Belkeziz.
Aussi, pour être le plus pratique possible et dans le cadre de l’accompagnement de la population, Al Omrane Tamansourt contribue à la gestion urbaine de la ville. En effet, elle met en place les moyens nécessaires pour assurer aux habitants un service adéquat concernant la propreté, l’éclairage public et l’entretien des espaces verts. «La gestion de la ville relève généralement de la commune. Mais, dans le cas de Tamansourt qui est une ville nouvelle, nous devons laisser le temps aux communes pour s’organiser. Déjà la commune de Harbil a repris l’éclairage public et le ramassage des déchets après une formation de son personnel par nos services. Nous allons donc déléguer petit à petit la gestion de la ville aux communes en leur cédant un savoir-faire et des réalisations déjà achevées», a précisé M. Belkeziz.
En effet, Tamansourt se caractérise par une urbanisation moderne où l’occupation du sol est très réduite pour favoriser les grands espaces verts dont la superficie réservée atteint 320 ha.
Sur un autre volet, la ville s’équipe doucement en services publics. À cet effet, plusieurs projets sont programmés, à savoir un campus universitaire avec des écoles d’ingénieurs, d’architecture et de gendarmerie Royale, une zone offshore, un parc industriel, des mosquées, une vieille médina, des jardins publics et bien d’autres infrastructures. «Le seul point faible de la ville est sans doute le domaine de la santé. Dans ce sens le ministère de tutelle ne veut toujours pas faire confiance à la ville et n’a encore signé aucun projet. Par contre, la ville est fière d’accueillir prochainement un hôpital, unique au Maroc, spécialisé dans les accidents de la circulation, avec une piste d’atterrissage sur le toit», a précisé M. Belkeziz.
Ainsi, Tamansourt surgit doucement de l’ombre pour s’imposer comme une ville aux atouts multiples et à dimension importante.

Tamansourt, une ville à la rescousse de Marrakech

Tenant compte du développement considérable que connaît le périmètre urbain de Marrakech, Tamansourt vient soulager la ville ocre. La nouvelle ville vient donc répondre à un besoin vital de la population marrakchie, en offrant un meilleur cadre de vie sous le signe de la quiétude et de l’innovation. Tamansourt, située à 15 kilomètres de Marrakech sur la route d’El Jadida, se veut une ville moderne dotée de tous les atouts urbanistiques. Sa conception vient également répondre aux besoins économiques et environnementaux contribuant ainsi à l’essor de la ville ocre.
A termes, le projet de Tamansourt atteindra un investissement global de 39,5 milliards de dirhams. Le projet comprend dans sa consistance globale 90.000 logements ainsi que 28.500 autres en partenariat avec le secteur privé, desservant ainsi une population de 350.000 habitants. En termes de superficie, 260 hectares sont réservés au partenariat, 365 hectares à l’activité industrielle et offshoring, 197 hectares à l’équipement et 320 hectares au boisement et espaces verts.

Excellent rendement des promoteurs privés

Près de 35 conventions ont été conclues avec les promotteurs privés. Citons dans ce sens les Groupes Saâda, Jamaii, Akwa, Soukainia, Ichrak Sakan, Al Amane et autres. Ces promoteurs ayant intégré divers programmes d’habitat ont réussi à achever à ce jour plus de 13.600 logements. Le rendement des promoteurs immobiliers privés se décline comme suit :

Les projets-phares de la ville nouvelle 

Marrakeshor :

Une première zone sur un terrain de 20 hectares sera dédiée au projet d’offshoring
Marrakeshor qui sera réalisé par MEDZ.

Le parc industriel Tamansourt :
Sur une superficie de 180 hectares, le parc industriel, situé à 500 mètres du péage de l’autoroute, offre une diversité en lots équipés atteignant jusqu’à 1 hectare de surface.

La Médina Al Hamra :
Le projet Al Hamra tente de recréer l’architecture des tissus des villes historiques des Médina anciennes. Des tours, des murailles avec portes et des ruelles donnant sur placettes s’implanteront à Tamansourt.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *