Tindouf : un dirigeant du Polisario sauvagement agressé par des militaires algériens

La victime, un ancien ministre du soi-disant gouvernement du Polisario, a perdu connaissance suite à cette agression et a été emmené par ses agresseurs dans un lieu inconnu, tandis que les recherches se poursuivent dans les camps de Tindouf pour arrêter une autre personne, nommée Mohamed Ould Selma Ould Rguibi, ajoute la même source.

Cet événement survenu mardi dernier vient enflammer une situation déjà explosive dans les camps de Tindouf où règne une tension extrême, qui témoigne de l’état d’insécurité qui y prévaut et renseigne sur la mainmise de l’Algérie sur les décisions du Polisario, poursuit la même source, qui souligne le ras-le-bol des populations des camps de Tindouf vis-à-vis des agissements des séparatistes.

Le Polisario et l’Algérie, fait-on remarquer de même source, recourent à "une politique de fuite en avant" au service des séparatistes au moment où les populations des camps de Tindouf commencent à entrevoir une lueur d’espoir en raison du consensus affiché par la communauté internationale "sur la nécessité de sortir de la crise à travers une solution politique et objective".

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *