Tourisme : démarrage de Taghazout

Tourisme : démarrage de Taghazout

Le plan Azur connaîtra une poussée décisive en 2007 avec le démarrage des travaux d’aménagement de la station Taghazout. L’américain Colony Capital est en train d’apporter les dernières retouches à ce projet censé créer une nouvelle ville près d’Agadir.
Cette station offrira des équipements d’accompagnement et de loisirs diversifiés, notamment deux golfs pour un total de 27 trous, une médina constituée de commerces, d’artisanat et activités diverses, un spa, une clinique (argano-thérapie), un institut de l’arganier.
Outre les travaux d’aménagement (infrastructures) de la station, le groupement prendra en charge un programme de construction des superstructures qui comprendra les deux golfs (27 trous au total), la Médina, des unités hôtelières, maisons d’hôtes et des apparts-hôtels pour une capacité de plus de 6.800 lits et des unités résidentielles pour une capacité totale de 4.514 lits.
L’investissement du groupement (infrastructures et unités hôtelières, résidentielles et d’animation) est estimé à 10 milliards de dirhams.
A quelque 400 kilomètres plus au Sud, la Plage Blanche, qui n’a toujours pas trouvé repreneur, fera l’objet d’un appel d’offres.
Par ailleurs,  après le Plan de développement régional touristique de Fès et de Casablanca, Agadir signera le sien. Pour mener à bien la mise en oeuvre des projets prévus par les PDRT, le ministre du Tourisme a a exhorté les collectivités locales lors des Assises nationales à consacrer une enveloppe budgétaire aux Conseils régionaux du tourisme afin qu’ils puissent recruter des cadres compétents en mesure de suivre la coordination et la concrétisation des projets touristiques.
A noter que Casablanca  verra la livraison de Casa City Center dès le premier semestre 2007.  Plus au Nord, le littoral M’diq –Fnideq, rebaptisé «Tamuda Bay» renaîtra avec une capacité industrielle de 5000 lits. Aménageur du site, Fadesa  a annoncé un investissement de plus de 324 millions d’euros (3,3 milliards DH) pour la construction de deux complexes touristiques haut standing situés sur la côte de Smir.
Les deux complexes de Fadesa seront situés à quelques kilomètres l’un de l’autre. Le premier, situé autour d’une lagune salée de 30 hectares, sera destiné à devenir le complexe de référence de la région. D’une surface de 145 ha, la compagnie espagnole va y développer un hôtel haut standing de 160 chambres, un spa, un terrain de golf de 9 trous, une zone d’animation avec des beach-clubs, un aqua-park et environ 1100 logements résidentiels et touristiques. 
Le second complexe, lui, occupera 84 hectares et sera composé d’un terrain de golf de 18 trous, d’une zone d’animation, d’un complexe sportif, d’une zone de loisirs et d’environ 1.000 logements, des villas aux appartements en passant par des logements à louer. Rappelons que Fadesa s’emploie, par ailleurs, actuellement au développement de «Alcudia Smir», autre projet aux caractéristiques similaires et situé à quelques kilomètres de là, près de Tétouan.
Ce rythme de réalisations se déroule sous une conjoncture favorable avec des arrivées en croissance à deux chiffres qui pourront être boostées d’avantage avec l’accord d’Open Sky signé avec l’Europe.
Autant de sujets qui seront débattus en mars prochain à Fès à l’occasion des Assises internationales du tourisme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *