Un marocain blessé par balle dans une tentative de kidnapping de son petit-fils à Almeria

Dans la nuit de samedi à dimanche, des inconnus ont fait irruption dans la ferme où vit et travaille le ressortissant marocain A.M (56 ans), dans la région de Flor Indalica, près d’Almeria, dans l’intention d’enlever son petit-fils. Devant la résistance de l’homme, l’un des membres de la bande a sorti un pistolet et lui a tiré une balle dans le coup à bout portant.
Selon des sources policières, les assaillants ont menacé tous les membres de la famille et avaient l’intention d’enlever le petit-fils de la victime, comme moyen de pression. Les enquêteurs n’écartent pas la possibilité que le crime soit lié à une affaire de dette impayée par la victime.

Le Consul général du Maroc à Almeria, M. Abdelkhalek Atrari, a entamé lundi les démarches nécessaires auprès des autorités locales pour élucider cette affaire.
La région d’Almeria où vivent des milliers d’ouvriers agricoles marocains a enregistré les pires épisodes d’attaques racistes contre les ressortissants marocains.
En février 2000 et durant trois jours successifs, une véritable chasse à l’homme avait été menée à El Ejido, au sud d’Almeria, contre les travailleurs marocains entraînant une soixantaine de blessés, la destruction de logements, d’une mosquée et de divers locaux de marocains, ainsi que des attaques contre les organisations civiles de défense des immigrés.

Le même scénario s’était répété en août 2003, avec une nouvelle série d’agressions brutales menées contre des marocains par des hommes circulant la nuit en voiture, armés de battes de base-ball ou de barres de fer.
Plusieurs immigrés marocains ont été tués dans des incidents isolés dans diverses localités de la région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *