Encoder de la vidéo pour son site web ou son blog

Encoder de la vidéo pour son site web ou son blog

Un prérequis indispensable à comprendre va vous éclairer. Le paramètre essentiel du point de vue du web est le bit rate. Ce terme anglais se traduit par taux d’échantillonnage en français. Il quantifie la quantité d’informations qui code l’image par unité de temps. Bien sûr, il y a d’autres paramètres tels que la résolution, le nombre d’images par seconde et le format. Mais c’est le bit rate qui détermine la taille en Mo (Méga-octet) de vos fichiers vidéo. Le bitrate s’exprime généralement en kbps (kilo bit par seconde). A titre d’exemple, un bit rate de 282 kbps correspond à un poids de 2,1 Mo par minute. Ainsi 10 minutes de vidéo pèsent 21 Mo. Si vous comptez mettre de la vidéo sur votre site web ou votre blog, quelques notions de plomberie Internet vous seront utiles ! Tout d’abord, l’Internet n’est qu’un ensemble de tuyaux au travers desquels circulent de l’information. Le débit maximal du tuyau est la bande passante en téléchargement des utilisateurs. Si vous encodez vos vidéos avec un bitrate de 512 kbps et que les utilisateurs finaux n’ont accès qu’à des bandes passantes en téléchargement de 256 kbps, vous avez mal dimensionné votre bit rate. Le tuyau accepte 256 kbps et vous essayez de faire passer 512 kbps. Résultat des courses, il y a engorgement. Pour l’utilisateur final, cela risque de se traduire par des ralentissements lors du visionnement des vidéos, spécialement en téléchargement progressif. Ceci risque de lasser votre public qui ne reviendra pas regarder vos vidéos. Que faire ? Commencez par faire une étude sur les prix des bandes passantes disponibles dans le pays dans lequel vous comptez diffuser. Quelles bandes passantes à quels prix ? Ensuite une petite règle de physicien vous aidera à faire votre dimensionnement. Il faut encoder à 80% de la première bande passante Internet disponible. Bien sûr, il faut faire des tests. Si la première bande passante disponible est de 128 kbps, regardez ce que donne des vidéos encodées avec ce bit rate. Il se peut que la qualité ne soit pas très bonne pour la résolution et le nombre d’images par seconde que vous avez choisis. Si à 100% la qualité n’est pas bonne, à 80 % ce sera pire. Dans ce cas, explorez la tranche suivante de bande passante disponible. Si pour un bit rate total vidéo plus audio de 80% de cette bande passante, la qualité est acceptable, alors vous avez les bons paramètres de compression. Gardez en tête pour dimensionner votre bit rate audio que 32 kbps à 48 kbps rendent compte avec une qualité tout à fait honorable d’une voix humaine. Si c’est de la musique que vous cherchez à diffuser, allez chercher 64 kbps et plus. Bien sûr, ces recommandations sont valables pour de faibles passantes. Si votre public est dans un pays où le haut débit est généralisé, augmentez allégrement votre bit rate audio et vidéo pour aller chercher de la haute définition. Mais rappelez-vous, si vous êtes facturés au trafic pour l’hébergement de votre site, la facture sera salée. Mais quand on aime, on ne compte pas. Une dernière précision importante : deux formats sont à la mode sur Internet : le Windows Media Video ou WMV de Windows et le Flash video ou FLV d’adobe. Pour convertir n’importe quelle vidéo vers un de ces formats, pensez à utiliser Windows Media Encoder 9 qui est gratuit pour le WMV ou Adobe Flash Video Encoder qui fait partie de la suite CS3 d’adobe pour le FLV.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *