151 personnes inculpées en Ethiopie de tentative de déstabilisation

Un premier groupe de 118 personnes a été inculpé samedi, et un deuxième groupe de 33 personnes l’a été lundi pour les mêmes chefs d’accusation, selon Ena.

"Le ministère public a inculpé 118 individus soupçonnés d’avoir tenté de démanteler l’ordre constitutionnel en Ethiopie, après les violences organisées par le Parti de la coalition pour l’unité et la démocratie (CUDP, opposition)", selon Ena.

Le 29 mars, le juge devra se prononcer sur une demande de libération sous caution des 118 accusés, selon la même source.

"Le ministère public a inculpé 33 individus suspectés d’avoir tenté de démanteler l’ordre constitutionnel", précise une autre dépêche d’Ena publiée mardi.

"Les inculpations établissent que les 33 accusés (…) ont été acteurs dans les violences perpétrées à Addis Abeba le 1er novembre 2005, en répondant à un appel du CUDP", poursuit Ena.

Il n’était pas possible dans l’immédiat d’obtenir l’identité de ces 151 personnes.

Mais il s’agirait de membres du CUDP, de journalistes et d’activistes de la société civile, selon des sources concordantes jointes par l’AFP.

Ces inculpations s’ajoutent à celles visant 129 personnes – dont des journalistes et les dirigeants du CUDP – qui sont accusées notamment de "complot en vue de renverser par la force un gouvernement constitutionnel". Leur procès, qui a commencé en décembre, doit reprendre mercredi.

Le gouvernement éthiopien a régulièrement accusé le CUDP de fomenter des violences et de préparer un coup d’Etat depuis les élections législatives de mai 2005, remportées officiellement par le pouvoir sortant, mais entachées de fraudes selon l’opposition.

A la suite de ces scrutins très disputés, des violences meurtrières ont éclaté, en juin et novembre 2005, faisant au moins 84 morts à Addis Abeba, selon des sources hospitalières, et entraînant au moins 13.000 interpellations.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *