Abdelaziz Bouteflika salue «le courage et la ténacité» d’Omar Bongo Ondimba

Le chef de l’Etat algérien Abdelaziz Bouteflika a salué mardi «le courage, la ténacité et la clairvoyance politique» du président gabonais Omar Bongo Ondimba dont la mort, en Espagne à l’âge de 73 ans, a été annoncée lundi. Les Gabonais et «l’Afrique toute entière garderont du défunt président Bongo le souvenir d’un homme qui, par son courage, sa ténacité et sa clairvoyance politique, a su faire triompher la liberté et engager le Gabon sur la voie du redressement et du progrès», écrit M. Bouteflika dans un message de condoléances cité par l’agence APS. Le président algérien a appris le décès de M. Bongo «avec une profonde émotion et une grande tristesse», dit ce message adressé à la présidente du Sénat, Rose Francine Rogombé, à qui doit être confié l’intérim du chef de l’Etat. «En cette pénible et douloureuse circonstance, je tiens à vous présenter, au nom du peuple et du gouvernement algériens et en mon nom personnel, mes sincères condoléances et vous assurer de ma sympathie et de ma compassion fraternelles», ajoute M. Bouteflika. «Au-delà de l’éminent homme d’Etat particulièrement attentif au développement des relations algéro-gabonaises, El Hadj Omar Bongo restera pour moi le grand frère et l’ami chaleureux que j’avais tant plaisir à rencontrer et avec qui j’entretenais des liens d’amitié forgés à travers notre histoire commune», conclut M. Bouteflika.
Au pouvoir depuis 41 ans et doyen des chefs d’Etat africains en exercice, Omar Bongo est mort à Barcelone (Espagne) où il avait été hospitalisé.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *