Afghanistan : Les Américains piétinent

Le gouverneur de la province du Paktia, (Est) l’a lui-même constaté mardi : les stratèges américains ont «sous-estimé» la force des combattants d’Al-Qaïda et des Taliban retranchés dans les montagnes d’Arma. «Ils (les Américains) pensaient qu’ils n’étaient pas aussi nombreux et ils n’imaginaient pas à quel point ils étaient ravitaillés», a ainsi souligné Taj mohammad Wardak, précisant que les forces d’Al-Qaïda bénéficient toujours d’un réseau de ravitaillement depuis les zones tribales de l’Ouest du Pakistan mais aussi de certains villages « partisans » du Paktia. Cela n’a toutefois pas empêché ce mardi les forces américaines de continuer leurs bombardements sur les montagnes d’Arma, et ce malgré la perte de sept de leurs soldats tués lundi lors d’affrontements près de Gardez. Des morts auxquels le président George W. Bush a rendu hommage le soir même avant de répéter que les Etats-Unis se défendraient « à n’importe quel prix » contre le terrorisme. «Nous continuerons la lutte contre Al-Qaïda où qu’il se trouve », a ainsi déclaré le chef de la Maison blanche.
«Des gens se demandent combien de temps cela va durer. Et ma réponse est : le temps qu’il faudra pour assurer la sécurité des Etats-Unis. Des gens disent que le plus dur est désormais passé. Et je réponds que non, nous n’en sommes qu’au commencement », a continué M. Bush… A cette occasion, le chef du commandement central américain (CENTCOM), le général Tommy Franks a affirmé qu’environ 2.000 soldats appartenant à la Coalition internationale emmenée par les Etats-Unis participaient à cette opération appelée « Anaconda», dans l’Est afghan. Parmi ces hommes, environ 950 appartiennent aux forces dites «conventionnelles» mais aussi « spéciales » américaines – notamment la 101ème division aéroportée et la 10ème division de montagne.
Près de 200 autres soldats proviennent des forces spéciales de pays de la coalition engagées dans cette offensive (Canada, Australie, Danemark, France, Allemagne et Norvège). Le reste est composé des forces du gouvernement afghan.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *