Afghanistan : Un hôpital de campagne pour les victimes du séisme

L’ISAF, qui compte 4.500 hommes, est postée à Kaboul, mais le chef de l’administration provisoire afghane Hamid Karzaï lui a demandé son aide pour apporter assistance dans cette zone située à 170km au nord de la capitale, où 100.000 personnes selon les estimations se retrouvent sans abris ou privées de nourriture et de soins par le tremblement de terre. Cinq médecins, dont deux chirurgiens, ont immédiatement commencé à prodiguer les premiers soins aux blessés, nettoyer les plaies, s’occuper des fractures.
Toutefois, aucune opération chirurgicale majeure ne devait être effectuées. « Les blessés les plus graves ont déjà été traités, ou alors ils sont morts », expliquait le commandant Frank Hoermann, un médecin du contingent allemand. Le convoi de 36 camions transportant 120 soldats allemands, danois et néerlandais, parmi lesquels des médecins et 20 infirmiers, a apporté tôt vendredi matin des tentes avec sol de métal et des générateurs à Nahrin l’un des 80 villages ou villes dévastés par le séisme de magnitude 6,1 dans un rayon de quinze kilomètres.
Les éboulements et glissements de terrain qui ont coupé les routes avaient gêné la progression du convoi dans cette région montagneuse. les soldats de l’ISAF ont encore été ralentis par un embouteillage de camions afghans dans le tunnel Salang, qui relie le nord et le sud de l’Afghanistan.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *