France : Un détenu soupçonné de terrorisme se suicide dans sa cellule

France : Un détenu soupçonné de terrorisme se suicide dans sa cellule

L'homme qui avait décapité son patron et attaqué un site gazier en Isère (région lyonnaise) en juin dernier, en ayant recours à une mise en scène jihadiste, s'est suicidé mardi soir dans sa cellule, a indiqué mercredi l'administration pénitentiaire.

Yassin Salhi s'est suicidé dans sa cellule du quartier d'isolement de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis (région parisienne), a précisé la même source, soulignant que le détenu n'avait pas été repéré comme suicidaire.

Ce chauffeur-livreur de 35 ans avait été placé en détention provisoire fin juin 2015 après avoir été mis en examen notamment pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste, enlèvement et séquestration en vue de préparer un assassinat, destruction ou dégradation et violences volontaires.

Salhi a toujours contesté en garde à vue toute motivation islamiste, invoquant un différend professionnel avec son patron.

Mais pour la justice, le patron de son entreprise de transport, Hervé Cornara, qu'il a avoué avoir tué, était bien une victime du terrorisme.

Le procureur de Paris, François Molins, avait estimé que l'attentat "correspond très exactement aux mots d'ordre de Daech", notamment par la volonté de Salhi de "donner à son acte une publicité maximale".

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *