Israël arrête un autre membre du Hamas

Israël arrête un autre membre du Hamas

Ces derniers temps, la situation dans la bande de Gaza a été éclipsée par la guerre au Liban. Le Tsahal en a profité pour intensifier son opération barbare menée contre le peuple palestinien. Ce week-end, l’occupant israélien a franchi un nouveau pas en arrêtant le président du Conseil législatif palestinien (CLP, Parlement), Aziz Doweik.
Ce cadre du mouvement islamiste Hamas a été arrêté samedi soir 5 août par l’armée israélienne à Ramallah. Aziz Doweik a été arrêté à son domicile à Ramallah par une force de l’armée israélienne qui a effectué une incursion dans la ville, a indiqué le directeur de son bureau, Abdelqaher Srour.
Selon l’épouse de Aziz Doweik, les soldats israéliens ont emporté avec eux deux ordinateurs et des documents du Conseil législatif palestinien.
Aziz Doweik, 58 ans, a été élu président du Conseil législatif palestinien en février après la victoire du Hamas aux élections législatives de janvier aux dépens du Fatah.
«Nous l’avons arrêté car il s’agit d’un dirigeant du Hamas qui est une organisation terroriste», a déclaré le porte-parole de l’armée.
Il a lié l’arrestation à celle de 64 responsables politiques du Hamas, dont huit ministres et 26 députés, le 29 juin, en Cisjordanie occupée.
Ils avaient été mis sous les verrous dans le cadre d’une vaste campagne israélienne contre le mouvement islamiste après l’enlèvement le 25 juin d’un soldat israélien dans une attaque palestinienne à la lisière de la bande de Gaza.
Le négociateur palestinien en chef Saëb Erakat a fermement condamné l’arrestation de Aziz Doweik. Il a aussi appelé à sa libération avec tous les autres députés du Hamas arrêtés par Israël. Dans un communiqué, l’Autorité palestinienne a dénoncé cet enlèvement : «Nous condamnons sans appel l’arrestation de M.Doweik par le gouvernement israélien. Une telle mesure vise à paralyser le système politique et la vie des Palestiniens».
«Les arrestations de ministres et de députés sont contraires au droit international et elles sont perpétrées par le gouvernement d’occupation qui profite du silence international», ajoute le texte. Dans ce communiqué, le cabinet palestinien appelle par ailleurs les Parlements des pays arabes à "boycotter la Knesset", la Chambre d’Israël.
Avant d’être élu au CLP, Aziz Doweik était professeur de géographie à l’université Al-Najah de Naplouse, en Cisjordanie.
Il avait été arrêté à cinq reprises par le passé par les autorités israéliennes. Il figurait aussi parmi un groupe des 400 Palestiniens bannis en 1992 par l’Etat hébreu et exilés au Liban Sud.
Portant une barbe blanche, Aziz Doweik est détenteur d’un doctorat en urbanisme de l’université de Pennsylvanie (Etats-Unis). Il est père de sept enfants.

     

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *