Israël libère 400 détenus

Israël a libéré un nouveau contingent de 400 détenus palestiniens dans le cadre des engagements pris par Ariel Sharon auprès du Président Mahmoud Abbas lors de leur sommet du 8 février à Charm el Cheikh en vue d’une relance du processus de paix. L’Etat juif avait alors promis la libération de 900 prisonniers palestiniens.
Un demi-millier d’entre eux avaient été remis en liberté dès le 21 février. Mais la libération des 400 autres avait été reportée quatre jours plus tard à la suite d’un attentat suicide qui avait tué cinq Israéliens à Tel Aviv. Israël fait valoir que son initiative visait à renforcer la main d’Abbas face aux groupes radicaux dans l’optique de son retrait complet de la bande de Gaza, à la mi-août.
L’Etat juif était pressé par son allié américain d’accorder au président palestinien un tel ballon d’oxygène. La décision israélienne a été prise dans la foulée du soutien appuyé apporté la semaine dernière à Washington par le président George Bush à Abbas. Elle été mise en oeuvre au lendemain de l’annonce d’un second sommet entre Sharon et le président palestinien fin juin, sans doute à Jérusalem.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *