Kandahar livrera les Taliban aux Américains

Khalid Pashtoon, le porte-parole du gouverneur de Kandahar (Sud-Est de l’Afghanistan) Gul Agha, a déclaré mercredi que 15 anciens responsables Taliban – des ministres, des gouverneurs de districts et des juges – avaient été en contact avec les autorités pour négocier leur reddition.
M. Pashtoon a aussi assuré que les autorités de Kandahar remettraient ces hommes pour interrogatoire aux forces américaines basées dans la région. Ce sont sans doute « des Taliban qui n’ont pas commis de crimes », a-t-il conclu, expliquant qu’il était peu probable que les auteurs de crimes aient l’intention de se rendre. Si aucune information supplémentaire sur l’identité de ces hommes n’a été donnée, les autorités de Kandahar ont cru bon de préciser que le mollah Muhammad Omar, chef de l’ancien régime islamiste, ne figurait pas parmi ce groupe car « il connaît les suites de son éventuelle reddition »…
De son côté, le gouverneur de la province, Gul Agha, a confirmé pour la première fois mardi que ses services avaient joué un rôle-clé dans la reddition, vendredi dernier, du mollah Wakil Ahmad Mutawakil, l’ancien ministre des affaires étrangères, remis entre les mains des forces américaines sur leur base de l’aéroport de Kandahar. Interrogé depuis, le plus haut responsable Taliban détenu semble d’ailleurs coopérer, les Américains attendant surtout de lui des informations sur Ben laden et le mollah Omar.
Mais Kaboul veut également que l’homme soit jugé. Omar Samad, porte-parole de la diplomatie, avait ainsi souligné dimanche que « ce qui est important pour nous (Afghans), c’est qu’il ait un procès, qu’il réponde de son implication passée dans des activités terroristes et dans des violations des droits de l’homme sous le régime Taliban».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *