La Russie promet une réaction «asymétrique» à toute nouvelle sanction

La Russie promet une réaction «asymétrique» à toute nouvelle sanction

La Russie répliquera «de manière asymétrique» à toute nouvelle sanction menaçant son énergie ou ses finances. C’est  en ces termes que le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev a mis en garde lundi 8 septembre 2014 les partenaires occidentaux qui cèderaient à «la tentation de recourir à la force dans les relations internationales». L'Union européenne a promis de nouvelles sanctions censées entrer en vigueur ce lundi, en raison de la responsabilité qu'elle impute à la Russie dans la crise en Ukraine.



Des mesures pourraient, toutefois, être suspendues si Moscou affiche une volonté sincère de contribuer à un règlement du conflit dans l'est de l'Ukraine, qui a fait près de 3.000 morts depuis que des séparatistes pro-russes ont pris les armes début avril.
 Dans une interview publiée lundi 8 septembre 2014 par le quotidien russe «Vedomosti»,  Dmitri Medvedev a expliqué, la crise n'est pas terminée et chaque camp devrait saisir l'opportunité offerte par le plan de paix avancé par le président russe Vladimir Poutine, qui laisserait de facto aux séparatistes pro-russes le contrôle de vastes territoires dans l'est de l'Ukraine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *