Le bilan des pertes britanniques atteint les 300 morts

Le bilan des pertes britanniques atteint les 300 morts

Le bilan des pertes britanniques en Afghanistan depuis le début des opérations internationales dans ce pays en 2001 a atteint les 300 morts après le décès d’un soldat consécutif à une explosion dans le sud, a annoncé lundi le ministère de la Défense. «Le fusilier marin est mort à l’hôpital New Queen Elizabeth de Birmingham le 20 juin des suites de blessures reçues lors d’une explosion dans le district de Sangin, province du Helmand (sud de l’Afghanistan), le 12 juin», a précisé le ministère dans un communiqué. Il s’agit du 55ème militaire britannique tué en Afghanistan cette année, soit le deuxième bilan annuel le plus meurtrier pour les troupes de Sa Majesté dans ce pays, après celui de 2009. Sur les 300 décès, 266 soldats ont été tués au combat. Depuis 2005 et la résurgence de l’insurrection menée par les talibans, chaque année établit un nouveau record de pertes pour les troupes étrangères déployées en Afghanistan depuis fin 2001.Selon un bilan établi par l’AFP à partir de chiffres du site Internet indépendant icasualties.org, 275 soldats des forces internationales ont péri dans le pays depuis le 1er janvier 2010, dont près des deux tiers, soit 177 soldats étaient américains.Environ 9.500 soldats britanniques sont déployés en Afghanistan, principalement dans le Helmand, l’un des bastions de la rébellion menée par les talibans.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *