Le Japon à nouveau dans la tourmente

Le Japon à nouveau dans la tourmente

Un tremblement de terre de magnitude 6,5 a d’abord fait vibrer tout l’est de la grande île de Honshu le long de la côte Pacifique, a annoncé l’institut de géophysique américain (USGS).

La secousse, intervenue à 09H18 (00H18 GMT), s’est produite à 404 km de profondeur sous l’océan Pacifique, a précisé l’USGS, et à 637 km au sud de Tokyo où les immeubles ont tremblé.

Les trains se sont brièvement arrêtés dans les zones touchées, avant de repartir et le trafic est revenu à la normale partout très rapidement, avant d’être de nouveau perturbé dans l’après-midi à cause de précipitations violentes dans diverses régions du pays.

Une tornade a traversé une partie de la préfecture de Tochigi (nord de Tokyo), emportant des toits, arrachant des poteaux, brisant des vitres ou renversant des équipements extérieurs.

Lundi, une tornade dans une banlieue nord de Tokyo avait déjà fait plus de 60 blessés et détruit en tout ou partie des centaines de bâtisses.

Des ordres d’évacuation ont été donnés à plusieurs milliers de foyers à cause des risques d’inondation et glissements de terrain du fait des quantités énormes de pluies redoutées dans le sud-ouest, le centre et une partie de l’est du Japon. Ces précipitations exceptionnelles sont dues à une forte dépression issue d’un typhon.

Un nouveau Fukushima ?

Le gérant de la centrale nucléaire de Fukushima, Tokyo Electric Power (Tepco), a assuré mercredi qu’aucun problème nouveau n’avait été constaté sur le site endommagé dans l’immédiat.

« Nous avons pu confirmer qu’il n’y avait rien d’anormal » au vu de diverses mesures relevées sur place, a expliqué un porte-parole de Tepco à l’AFP. Il a ajouté que des équipes patrouillaient sur le vaste site nucléaire pour constater d’éventuels dégâts.

La préfecture de Fukushima, où se trouve cette installation, a en effet été bien secouée comme le reste de la côte Pacifique de la grande île japonaise de Honshu. « Le temps est extrêmement instable », a insisté l’agence de météorologie qui a mis en garde contre les risques de tornades dans plusieurs provinces du pays, à l’exception de l’extrême-sud et du nord.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *