Les USA en état d’alerte

Les États-Unis continuent d’élever leur niveau d’alerte terroriste à «très élevé» sur leur territoire à l’approche des fêtes du nouvel an par crainte d’attentats plus meurtriers que ceux du 11 septembre 2001 perpétrés par al-Qaïda. L’alerte concernant le territoire national américain a été suivie d’un avis émis hier soir par le département d’État, mettant en garde contre d’éventuelles attaques terroristes qui viseraient les intérêts US à travers le monde Selon le “Los Angeles Times”, les autorités américaines ont averti Paris que six passagers sur l’un des vols à destination notamment de Los Angeles pourraient être des terroristes membres d’al-Qaïda ou proches des Talibans. Les détails demeurent encore obscures, mais les services américains du contre-terrorisme ont confirmé que leur enquête se concentrait sur «la conviction informée» que six hommes à bord du vol «AF 068» d’Air France assurant la liaison Paris-Los Angeles pourraient avoir prévu de détourner l’appareil pour l’écraser près de la ville américaine ou en chemin. Le niveau d’alerte «jaune» (élevé), en vigueur depuis le 30 mai sur l’ensemble du territoire des USA, a d’ailleurs été porté à «l’orange» (très élevé) pour une période qui n’a pas été précisée. Le secrétaire à la Sécurité intérieure, Tom Ridge, a justifié cette décision en expliquant que «la communauté américaine du renseignement a reçu un volume accru d’informations relatives à une menace ». «Ces sources crédibles suggèrent la possibilité d’attaques contre le territoire durant la période des fêtes de fin d’année et au-delà», a indiqué le secrétaire d’Etat en soulignant que «la volonté persistante d’al-Qaïda de perpétrer des attaques contre les Etats-unis est peut-être plus grande maintenant qu’à n’importe quel moment depuis le 11 septembre 2001». Ces informations font état de «l’intérêt» que continue de porter le réseau d’Oussama Ben Laden à «l’utilisation d’avions» pour lancer des attaques. Cette conviction, selon plusieurs responsables du contre-terrorisme, est basée donc sur des informations dignes de confiance et corroborées par plusieurs sources. On précise même que certains des hommes suspectés portaient les mêmes noms que des membres présumés d’al-Qaïda ou de la mouvance des Talibans. Ce qui n’a pas empêché M. Ridge d’appeler les Américains à ne pas modifier leurs plans pour les fêtes de fin d’année tout en faisant preuve d’une grande vigilance durant cette période. La population a été appelée à informer la police en cas d’activités, de véhicules ou colis « suspects ». « Les Américains doivent savoir qu’une telle annonce est accompagnée d’actes », a-t-il dit en évoquant la mobilisation de tous les services de sécurité américains « à travers tout le pays ». Dans le cas des avions d’Air France, un haut responsable de la sécurité américaine a affirmé que l’un des suspect terroristes serait un pilote et possède une licence commerciale. «Lorsque cela était nécessaire, nous avons partagé des informations avec des pays étrangers afin qu’ils nous aident à nous battre contre la menace terroriste », a précisé de son côté un autre haut responsable sans spécifier de quels États il parlait. D’autres responsables américains ont souligné que les enquêteurs ont commencé à s’intéresser aux vols d’Air France après avoir intercepté des « conversations » par courrier électronique entre des terroristes présumés qui ont conduit les services de renseignement américains à estimer qu’un attentat était imminent. Dans ces conversations, le vol « AF 068 » était spécifiquement mentionné, selon une source proche du FBI. Selon le « Los Angeles Times », quand les agents de la police fédérale en charge du contre-terrorisme ont commencé à examiner le manifeste de ce vol, ils ont découvert que sur la liste des passagers figurait au moins un nom semblable à celui d’une personne liée aux Talibans et d’autres liés à al-Qaïda. Parmi les mesures de sécurité prises par les autorités US figure notamment le redéploiement d’agents le long des frontières et des points d’entrée sur le territoire américain. «Nous avons amélioré la sécurité dans nos aéroports et autour de toutes les infrastructures de transport», précise-t-on. Dans le même temps, le département d’État a affirmé dans un communiqué qu’il existe «de plus en plus d’indications qu’al-Qaïda se prépare à frapper des intérêts américains à l’étranger ». Le communiqué dresse une liste de cibles éventuelles, comme les restaurants, les lieux de culte, les écoles, les hôtels et les stations touristiques. Le département d’État souligne que cette alerte remplace un précédent avis datant du 26 septembre et restera en vigueur jusqu’au 21 avril prochain. Sur plusieurs chaînes de télévision américaines, le chef d’état-major interarmes Richard Myers avait indiqué que «d’après les informations que nous recueillons en provenance d’al-Qaïda, il n’y a pas de doutes qu’ils veulent perturber notre mode de vie ». La chaîne de télévision qatariote al-Jazira a récemment diffusé un enregistrement attribué au bras droit de Ben Laden, Ayman al-Zawahiri, affirmant que les Américains étaient pourchassés partout par al-Qaïda. Enfin, on rapporte que plusieurs vols à destination des Etats-Unis, dont ceux à destination de la côte ouest, étaient particulièrement surveillés, notamment ceux en provenance du Mexique.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *