L’UE « gravement préoccupée » par l’escalade de la violence en Irak

L’UE « gravement préoccupée » par l’escalade de la violence en Irak

La chef de la diplomatie de l’UE Catherine Ashton s’est dite jeudi « gravement préoccupée » par l’escalade de la violence en Irak au cours des derniers mois, appelant les différentes forces politiques irakiennes à redoubler d’efforts pour mettre fin à ce « cycle dangereux » de violence.

« Je condamne dans les termes les plus forts la série d’attentats perpétrés mardi dans plusieurs quartiers à Baghdad faisant de nombreuses victimes innocentes », a indiqué la haute représentante de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité dans un communiqué.

De telles attaques alimentent le sectarisme et portent atteinte à la stabilité du pays, a averti Mme Ashton, exhortant tous les dirigeants politiques, religieux et communautaires à intensifier les efforts en faveur de la sécurité et la stabilité du pays.

La vice-présidente de la Commission européenne s’est dite en outre convaincue que le peuple irakien restera ferme dans son refus de la violence sectaire et sa volonté de réussir la transition démocratique au bénéfice de tous les citoyens de l’Irak.

Plus de 60 personnes ont été tuées mardi, dont 50 à Baghdad où 12 voitures piégées ont visé plusieurs quartiers. Cette escalade de violence fait craindre une reprise de la guerre confessionnelle qui a fait des dizaines de milliers de morts en 2006-2007.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *